Optimisez le budget de vos travaux

Optimisez le budget de vos travaux

Améliorer ou rénover un logement nécessite souvent plusieurs milliers d’euros. Mais différents dispositifs existent pour alléger la facture des travaux et optimiser son budget : la TVA à 5,5 %, les crédits d’impôt développement durable et les multiples aides distribuées par les collectivités locales (les chèques énergie de certaines régions ou l’écoprime de la ville de Paris par exemple) et l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) pour les propriétaires aux revenus modestes. Certains travaux d’entretien ou d’amélioration permettent de bénéficier de la TVA au taux réduits de 5,5 % au lieu de 19,6 % habituellement. Ils doivent concerner des logements de plus de 2 ans. Ils ne doivent pas entraîner la création de nouvelles surfaces bâties et ils ne concernent pas les réhabilitations lourdes assimilables à une reconstruction.

Bien que réduit pour 2010 par la loi de Finances 2010, le crédit d’impôt développement durable porte sur l’achat de certains matériaux et équipements de chauffage ou d’isolation essentiellement et dans certains cas sur leur pose. Son montant varie de 15 % (fenêtres isolantes par exemple) à 50 % (panneaux solaires notamment). Il est plafonné à 8 000 euros pour une personne seule et de 16 000 euros pour un couple plus 400 euros par personne à charge, mais ce plafond s’apprécie sur 5 années consécutives. Pour 2010 par exemple, il sera tenu compte des dépenses engagées entre 2006 et 2010 inclus, et vos dépenses en 2010 entreront en ligne de compte jusqu’en 2014.

Si vous devez recourir à un crédit pour financer vos travaux, pensez à l’éco-prêt à taux zéro. Vous pourrez ainsi financer vos travaux jusqu’à 30 000 euros sans intérêts. L’éco-PTZ permet de financer des travaux similaires à ceux ouvrant droit au crédit d’impôt développement durable, mais sous certaines conditions. Il est réservé aux logements achevés avant le 1er janvier 1990 et occupés à titre de résidence principale, par vous-même ou un locataire. Attention, si votre revenu fiscal de l’année N – 2 (2008 pour des travaux en 2010) est supérieur à 45 000 euros, vous ne pourrez pas cumuler éco-prêt et crédit d’impôt. A vous de faire le calcul pour savoir si le montant du crédit d’impôt est plus moins élevé que le montant des intérêts payés en cas de souscription d’un crédit travaux.

Credit_impot_DD_image500.jpg

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.