Record historique pour Paris à plus de 7 000 €/m² selon MeilleursAgents.com

Record historique pour Paris à plus de 7 000 €/m² selon MeilleursAgents.com

Selon le courtier en agences immobilières MeilleursAgents.com, les prix à Paris ont franchi le cap historique des 7 000 €/m² en moyenne sur la Capitale. Un chiffre plus élevé que celui des Notaires annoncé il y a quelques jours à 6 680 €/m², car le courtier intègre dans ses calculs les compromis et promesses de ventes signés par ses agences immobilières partenaires jusque fin août 2010, les Notaires pour l’instant ne faisant état que des prix des actes authentiques de vente signés chez eux jusqu’à fin juin 2010.

Les prix à Paris flambent en cette rentrée : « Pendant l’été, le marché immobilier parisien a poursuivi sa hausse et atteint des sommets historiques pour atteindre 7 031 €/m² en moyenne, soit + 1,6 % en 2 mois et + 18,2 % sur un an de août 2009 à fin août 2010, constate Sébastien de Lafond, Président et fondateur de MeilleursAgents.com. A Paris, la progression des petites surfaces ralentit (+ 0,4 % en deux mois par rapport à + 1,9 % sur le seul mois de juin) tandis que les grandes surfaces ont pris le relais (+ 3,3 % en deux mois) ». Les prix des petites surfaces (2 pièces et moins), qui représentent environ 60 % des transactions, se sont stabilisés cet été. En revanche, les grandes surfaces ont vu leurs prix augmenter en raison de « la contagion de la hausse des prix des petites surfaces à l’occasion des transactions d’achat-revente ; un facteur saisonnier a également pu jouer un rôle poussant les familles à conclure à tout prix une transaction au cours de l’été pour emménager avant la fin de l’année. Dans un marché où l’offre est toujours réduite, l’ajustement s’est fait par les prix », précise le courtier en agences immobilières.

MeilleursAgents-com_cartouche_septembre2010.jpg« En Ile de France, la situation est plus contrastée entre les départements de grande couronne qui stagnent depuis des mois (- 0,1 % en 2 mois et + 2 % en un an) et les villes de la petite couronne mieux desservies par les transports en commun dont les prix sont toujours orientés à la hausse (+ 0,9 % en 2 mois et + 7,9 % en un an) », souligne Sébastien de Lafond. Les Hauts de Seine (92) suivent globalement la tendance parisienne depuis plusieurs mois, avec une progression de + 1,7 % cet été, tandis que la Seine Saint Denis (93) a freiné avec – 0,4 % cet été après des mois de hausse des prix soutenue (+ 7,1 % depuis le 1er janvier 2010). Dans le Val de Marne et la Seine Saint Denis, l’effet report des acquéreurs en butte aux prix trop élevés ailleurs a fait pression sur les prix à la hausse, notamment pour les communes limitrophes de la Capitale et desservies par le métro et les transports en commun. En grande couronne en revanche, le marché immobilier est resté calme, enregistrant « seulement » une hausse des prix de + 2,3 % sur un an, après un léger recul de – 0,2 % en juillet et août 2010.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.