Prix immobiliers : nouveaux records à Paris et en Petite Couronne

Prix immobiliers : nouveaux records à Paris et en Petite Couronne

Selon les derniers indices des prix immobiliers mensuels publiés par la Chambre des notaires de Paris Ile de France, les prix immobiliers parisiens ont enregistré de nouveaux records à fin août 2010. Après le ralentissement observé après la crise de 2008, la fièvre de la hausse des prix s’est à nouveau emparée de Paris et s’étend désormais sur la Petite couronne, à savoir les départements limitrophes des Hauts-de-Seine, de la Seine Saint-Denis et du Val-de-Marne. Globalement en Ile-de-France, les prix ont augmenté de 10,2 % en rythme annuel (d’août 2009 à août 2010). « Comme les mois précédents, l’augmentation se modère quand on s’éloigne de la Capitale », constatent les Notaires. Ainsi, les prix ont grimpé de + 12,9 % en rythme annuel en août (contre + 11,6 % en juillet) à Paris, de + 10,8 % en août sur un an (contre + 10,1 % en juillet) en Petite Couronne et de + 7,4 % en août sur un an (contre + 7,1 % en juillet) en Grande Couronne.

Rien que sur les 3 derniers mois observés, les prix des logements anciens, tous types de biens confondus, ont progressé de 4,5 % sur l’ensemble de l’Ile-de-France entre mai et août 2010, après une hausse de 4,2 % d’avril à juillet 2010. En conséquence, « l’indice des prix tous logements anciens confondus en Ile-de-France atteint 209,8 et dépasse ainsi pour la première fois le pic atteint au mois de septembre 2008 (209,4). Les nouveaux sommets de prix des logements anciens concernent Paris et la Petite Couronne, précisent les Notaires. Pour les appartements anciens, l’indice des prix d’août 2010 dépasse une fois encore les sommets historiques à Paris et en Petite Couronne. En revanche, pour les maisons anciennes en Ile-de-France, le rattrapage ne s’est pas encore opéré et l’indice des prix demeure inférieur de 4,5 % par rapport au point le plus haut d’août 2008 (193,7) ».

Acquéreurs et vendeurs sont de nouveau au rendez-vous sur le marché immobilier, rendant celui-ci très actif, avec 46 100 transactions en Ile-de-France dans l’ancien actées entre juin et août 2010, soit + 33 % par rapport à la même période de 2009. « Cette progression s’échelonne de + 20 % en Seine-Saint-Denis à + 41 % dans les Hauts-de-Seine. Sur l’ensemble de l’Ile-de-France, la hausse du nombre de ventes est de + 30 % pour les appartements et de + 38 % pour les maisons, par rapport à la période juin-août 2009 », calcule la Chambre des notaires. Le volume des ventes a quasiment retrouvé son niveau de 2007, où l’on dénombrait 47 000 transactions à la même période. « Dans les Hauts-de-Seine, il s’est vendu de juin à août 2010 7 % de biens immobiliers de plus qu’en 2007 à la même période, alors qu’à Paris et en Seine-Saint-Denis le nombre de ventes de juin à août 2010 s’avère encore inférieur de respectivement 6 % et 8 % par rapport à la période juin-août 2007 », dénombrent les Notaires.

Ndlr : le nombre de ventes et les indices de prix sont calculés sur 3 mois. « Août » correspond à la période allant de juin à août, « juillet » à la période allant de mai à juillet, « juin » à la période d’avril à juin et « avril » à la période de février à avril.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.