Prix de l’immobilier en 2015 : orientation à la baisse selon l’Institut Français de l’Expertise Immobilière

Prix de l’immobilier en 2015 : orientation à la baisse selon l’Institut Français de l’Expertise Immobilière

L’Institut Français de l’Expertise Immobilière (IFEI1), l’association des experts indépendants en évaluation immobilière, annonce les résultats de son deuxième baromètre de l’immobilier.

Pour la deuxième année consécutive, l’IFEI a interrogé ses 320 membres experts immobiliers indépendants afin d’établir son baromètre annuel sur les perspectives d’évolution des prix de l’immobilier en France (valeurs locatives et prix de vente) des marchés de l’habitation, de bureaux, de commerces et de la logistique.

Habitation – Une orientation baissière des prix d’acquisition qui se confirmerait

Alors qu’une très légère baisse des prix de vente commence à caractériser les marchés depuis mi-2011 tant à Paris et région parisienne qu’en régions, quelles tendances se dessinent pour 2015 ? Les membres de l’IFEI (76,9% d’entre eux) anticipent en 2015 une orientation baissière du marché immobilier de l’habitation sur l’ensemble du territoire.

Pour l’Ile-de-France :

À Paris, 70,6% des membres anticipent une baisse mais une baisse raisonnable des prix de vente des logements de 5% pour 61,2% d’entre eux. En région parisienne, c’est une opinion baissière beaucoup plus significative qui est envisagée puisqu’elle est partagée par 82,4% des membres en 1ère couronne et 89,4% en 2nde couronne, dont 50,6% et 60,6% respectivement d’entre eux considèrent qu’elle pourrait être supérieure à 5%.

Concernant les valeurs locatives à Paris, elles resteraient dans une orientation stable en 2015 pour 47,1% des membres ayant répondus. Avec, en région parisienne une baisse envisagée par 38,8% des membres de l’IFEI.

Pour les régions :

Dans les zones tendues2 des régions françaises les membres sont partagés entre la baisse des prix d’acquisition (49,2%) et la stabilité (41,3%). Seulement, 110 d’entre eux envisagent même une hausse.

Dans les zones non tendues la situation est plus nette puisque la baisse est anticipée par plus de 88,9% des membres.

Les valeurs locatives dans les zones tendues à l’image de Paris l’orientation est à la stabilité. Dans les zones non tendues la tendance à la baisse est massive comme en région parisienne avec 69,8%.

Conclusion : La vision pour 2015 est donc assez claire avec une orientation baissière générale des prix de vente en France mais sur un rythme modéré de moins de 5% à Paris et dans les zones tendues où la demande de logement reste forte face à une offre qui ne s’accroît pas de façon significative. La région parisienne et les zones non tendues des régions devraient connaître une baisse plus accentuée.

Les loyers devraient rester stables à Paris et dans les zones tendues alors qu’ils baisseraient en zones non tendues et en région parisienne.

1 N’ayant aucune vocation corporatiste, l’IFEI exerce un rôle transversal en tant qu’institution représentative de toute la profession et est ainsi à la pointe de toutes les réflexions et évolutions relatives au métier d’expert en évaluation immobilière.

2 Une zone est dite tendue dès lors que le volume de la demande dépasse fortement le volume des logements disponibles.

 Sources : Évolution des prix de l’immobilier en France pour 2015 – 2ème baromètre de l’Institut Français de l’Expertise Immobilière

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.