Pas de krach immobilier en France en vue selon le Crédit Foncier

Pas de krach immobilier en France en vue selon le Crédit Foncier

Ceux qui pronostiquent depuis des mois un effondrement brutal du marché immobilier, avec des baisses de prix aussi vertigineuses que les hausses connues ces dernières années, risquent d’être déçus. Selon la dernière analyse publiée par le Crédit Foncier, pas de krach immobilier à l’horizon. L’année 2009 devrait plutôt être marquée par une stabilisation des prix des logements les plus recherchés, tandis que les biens moins cotés devraient voir leurs prix reculer de 5 % à 20 % selon les régions et leurs caractéristiques.

Principal facteur anti-krach, le déficit cumulé de la production de logements sur 10 ans estimé à 1,7 million d’unités : « Le déficit de logements est considérable. La baisse des prix se poursuivra dans certaines zones. Il ne faut pas s’attendre à un krach comme celui de 1994 », explique Jean-Michel Ciuch, directeur des études du Crédit Foncier.

L’immobilier résidentiel n’est pas le seul secteur touché par la crise. L’immobilier de bureaux devrait lui aussi connaître une correction de ses prix, de 5 à 15 % dans les secteurs recherchés et de 15 à 25 % ailleurs. Les acquéreurs pourraient profiter de bonnes opportunités : « En immobilier d’entreprise, la prime de risque est désormais très élevée. J’imagine mal une poursuite forte de la baisse des prix. Aujourd’hui, nombre d’opérations s’avèrent attractives et beaucoup d’opérateurs ne vont plus attendre pour saisir les opportunités », indique Jean-Michel Ciuch. Après un doublement des prix en immobilier d’entreprise depuis 2000, la Crédit Foncier évoque une véritable « fracture » entre l’offre et la demande : « en Ile-de-France, 70 % des loyers sont inférieurs à 400 euros/m², alors que l’on affiche des loyers faciaux de 600 à 800 euros/m² ».

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.