Les grandes tendances du marché de l’immobilier en ligne

Les grandes tendances du marché de l’immobilier en ligne

Ce qu’il faut retenir :

 La vente d’appartement a le vent en poupe et enregistre une hausse de la demande ;

 L’appartement est toujours le bien immobilier le plus convoité ;

 L’IDF, la Corse et la Provence Alpes Côte d’Azur sont les régions les plus chères de France, avec un prix moyen au m2 dépassant les 3 000 € ;

 Les particuliers toujours plus connectés : ordinateur et smartphone au coude à coude dans la recherche d’un bien immobilier.

LES APPARTEMENTS, UN INVESTISSEMENT TOUJOURS RECHERCHÉ : LA VENTE REPART À LA HAUSSE

Typologie des transactions :

 la vente représente 55 % des transactions et profite d’une hausse de + 35 % en comparaison de la précédente édition du baromètre.

 La location quant à elle, représente 45 % des demandes totales, et enregistre une baisse de –‐ 33 %. La recherche d’appartement continue de progresser, avec une hausse de + 4 % depuis le trimestre dernier : elle concerne désormais 68 % des transactions, contre 27 % pour la recherche de maison, et 5 % pour d’autres types de bien.

L’OFFRE : TOUJOURS AUTANT DE GRANDES MAISONS SUR LE MARCHE, ET ENCORE PLUS DE CHOIX DE FORMATS D’APPARTEMENTS

 Maisons : l’offre de biens à grande capacité confirme sa surreprésentation avec 68% de maisons de 5 pièces à la vente ou à la location sur Vivastreet.com. Des chiffres qui se maintiennent depuis mai 2014 : 65 % à l’autonome et 66 % à l’hiver dernier.

 Appartements : un marché stabilisé et une offre diversifiée. Ce trimestre, 36 % des appartements à la vente ou à la location étaient des 3 pièces (ratio identique à ceux publiés dans les versions précédentes), 24 % des 2 pièces, 20 % des 4 pièces, 11 % possédaient 5 pièces et plus, et enfin 10 % étaient des studios.

Thierry Langlois, Responsable de l’Immobilier chez Vivastreet.com, commente : « La France de l’Immobilier est quelques peu disparate. Si les prix semblent encore résister dans certaines régions, il n’en reste pas moins que dans d’autres la chute s’accélère permettant ainsi d’accéder plus facilement à la propriété. Les taux d’emprunt sont au plus bas et les courtiers s’imposent aujourd’hui sur le marché très actif de la renégociation de ces derniers. Le secteur de l’immobilier est instable, mais manifeste de belles opportunités pour les candidats à l’achat. De nouvelles tendances devraient émerger d’ici 1 an, avec la reprise de l’emploi attendue en 2016.»

PRIX DU M2 : DE FORTES DISPARITES EN FONCTION DES REGIONS, DES VILLES ET DES BIENS

 Prix moyen du m2, appartement et maison

2015-06-02_175712-vivastreet.jpg

 Sources : Vivastreet

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.