Saint Ouen, atypique et attractif

Saint Ouen, atypique et attractif

Desservie par la ligne 13 du métro et le RER C, la ville attire les parisiens issus des arrondissements limitrophes. Les appartements anciens sans défaut situés dans le centre, à proximité du métro Garibaldi et des commerces de l’avenue Gabriel Péri, peuvent atteindre les 4 000 ¤/m², tout comme les maisons anciennes, début du siècle dernier, plutôt situées dans le quartier Debain près des Puces. Mais les biens sans cachet à rénover, avec de gros travaux, descendent jusqu’à 2 500 ¤/m².

Globalement dans l’ancien, les prix restent artificiellement contenus dans une fourchette 3 000 à 3 500 ¤/m². En cause, la politique de préemption menée par la mairie : l’ancien (généralement sans parking, ni balcon, ni ascenseur) est ainsi maintenu au même niveau que le neuf (avec parking, balcon et prestations). Les multiples programmes (Nexity, Bouygues, Eiffage, Groupe Gambetta, etc.) en cours de livraison ou à venir sont proposés entre 3 000 et 3 900 ¤/m².

Saint Ouen dispose encore d’importantes réserves foncières à l’est de la ville, qui devraient voir émerger dans les dix ans tout un nouveau quartier. Géré par Nexity, le projet des Docks devrait comporter près de 3 000 logements (dont 40 % de logements sociaux), ainsi que des équipements publics et des bureaux. Côté Seine, place sera donnée aux espaces verts, avec l’extension du parc Abel Mézières et des plantations d’arbres sur les berges.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.