Rosny sous Bois, retour à la négociation

Rosny sous Bois, retour à la négociation

Les acquéreurs ont repris la main sur Rosny-sous-Bois : ils prennent désormais leur temps pour visiter, et n’hésitent plus à négocier s’ils jugent les prix trop élevés, notamment pour les grandes surfaces. Rénovés et bordé par de nouvelles constructions à plus de 4 000 ¤/m², le centre-ville commerçant reste le plus demandé, comme les quartiers proches des deux stations du RER E.

Les primo-accédants y prospectent des studios et 2-pièces compris en moyenne entre 3 200 et 3 700 ¤/m². Les investisseurs sont de la partie aussi car un 2-pièces de 50 m², avec parking et balcon, s’y loue entre 700 et 750 ¤. Les budgets plus restreint s’éloignent à l’ouest vers les abords du Golf ou la Boissière limite Montreuil, dont les immeubles années 70 et 80 offrent des surfaces entre 2 500 et 3 500 ¤/m², selon les prestations.

Au nord, entre le centre commercial Rosny 2 aux multiples enseignes et le centre Domus (uniquement des boutiques dédiées à la maison), le quartier des Bois Perrier offrent des appartements dans des immeubles années 70 entre 2 000 et 2 800 ¤/m² selon l’étage et l’emplacement. Les maisons, aussi bien des meulières que des pavillons années 80 avec de beaux jardins, sont à dénicher dans les quartiers de l’Etang à l’eau, vers Villemomble, et des Boutours au sud vers Neuilly-Plaisance. Mais elles font plutôt l’objet de transactions entre particuliers aux alentours des 350 000 ¤, voire le double pour des grandes surfaces (250 m²) sur de grands terrains (1 000 m²).

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.