Les Lilas, pour jeunes cadres dynamiques

Les Lilas, pour jeunes cadres dynamiques

Le paysage urbain des Lilas est complètement modifié par la couverture du périphérique et la ZAC de centre-ville. Une nouvelle phase de travaux sur la Porte des Lilas vient de démarrer avec l’aménagement de la dalle, qui accueillera des espaces verts, un cinéma multiplexe de 6 salles, des bureaux, une salle de spectacle polyvalente intercommunale, et l’installation du Cirque Céleste.

Desservi par le métro et bénéficiant de l’attractivité des 200 commerces de la rue de Paris, le centre-ville, notamment réorganisé par les programmes neufs, va se doter d’un nouveau parc de 15 000 m². Résultat, Les Lilas, ce confetti de 1,250 km² est devenu en quelques années le marché le plus cher de la Seine-Saint Denis, tiré notamment par les prix du neuf (entre 5 300 et 5~800 ¤/m²).

Doté de commerces en rez-de-chaussée, le centre-ville est assez actif, beaucoup plus que celui du Pré Saint Gervais. Largement parisienne, la clientèle y est constituée de cadres et d’employés aisés, en provenance des arrondissements limitrophes. Mais les prix s’assagissent et l’ancien ne dépasse plus les prix du neuf. Dans le récent, les prix des biens atteignent les 5 000 ¤/m², mais l’ancien avec travaux ne dépassera pas les 4 000 ¤/m², à l’instar de ce 2/3-pièces de 50 m² rue de Paris cédé pour 193 000 ¤ (3~860~¤/m²). Les immeubles années 60 et 70 offrent de belles surfaces abordables, tel ce 3-pièces de 70 m², avec parking, balcon et vue panoramique, parti pour 275~000~¤ (3 929 ¤/m²).

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.