La baisse des prix devrait se poursuivre en 2009 selon HSBC

La baisse des prix devrait se poursuivre en 2009 selon HSBC

Les indicateurs passés dans le rouge, la baisse du marché immobilier devrait au moins durer jusqu’en 2010. Dans sa dernière étude trimestrielle sur le marché immobilier français, la banque HSBC prévoit une baisse des prix de vente en 2009 de 6 % en moyenne pour l’ancien et de 5 % pour les logements neufs, baisse qui devrait se poursuivre l’année suivante, « voire jusqu’en 2011-2012 ». En cause, de multiples facteurs. La très faible solvabilité des ménages et la crise financière ont donné un coup d’arrêt à la construction et aux transactions immobilières au troisième trimestre 2008 : baisse des ventes de logements neufs de 44 % et de logements anciens de 20 %, recul des mises en chantier de 16 % et des permis de construire de 10 %.

Dans son étude, HSBC estime également que la baisse anticipée des taux d’intérêt ne sera pas suffisante pour inverser la tendance à la baisse des prix immobiliers : la faible capacité d’achat des ménages due au doublement des prix de logements anciens observé entre 2000 et 2007, le resserrement des conditions de crédit et la baisse du revenu réel disponible brut des ménages notamment devraient encore peser sur leur demande de logements. La banque prévoit une baisse des taux d’emprunt immobilier à 4,40 % en 2009 après 4,90 % en 2008, mais aussi un recul du revenu disponible brut réel après sa hausse de 0,9 % en 2008.

La crise du secteur immobilier devrait affecter l’ensemble de l’économie française : l’étude note que le retournement immobilier pèsera fortement sur la croissance du produit intérieur brut en 2009 et pourrait entraîner la destruction de 70 000 emplois dans le secteur de la construction, y compris intérimaires, sans compter quelque 6 000 emplois qui risquent de disparaître dans l’immobilier. HSBC estime que les secteurs de la construction et de l’immobilier pèseront sur le PIB à hauteur de 0,7 point de pourcentage en 2009, à comparer à une contribution positive de 0,9 point entre 2004 et 2007.

Pour connaître les taux des crédits immobiliers, consultez notre baromètre des taux de crédit immobilier.
Définissez votre profil d’emprunteur grâce à notre Quizz Emprunteur.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.