Saint Denis et Aubervilliers

Saint Denis et Aubervilliers

Saint Denis et Aubervilliers : le potentiel des aménagements et de la construction


Les deux communes voisines du nord de Paris vivent à l’heure des grands travaux, effaçant petit à petit leur passé industriel. Bien desservie par les transports en commun (RER, métro et tramway), la cité dionysienne évolue rapidement : le centre-ville est devenu piétonnier, et toute une série d’aménagements reste à venir : la transformation de la Porte de Paris, les 600 hectares de la Plaine Saint Denis…. Saint Denis accueille de nouveaux habitants grâce aux nombreuses constructions neuves des différentes ZAC : Cornillon Nord et Sud, Montjoie, Nausal Chaudron, Cristino Garcia, Landy….
Quasiment toutes sont composées de bureaux et d’habitat mixte. Dans les quartiers de la Plaine Saint Denis et de Carrefour Pleyel, les promoteurs (Sogeprom, Cogedim, Meunier, Bouygues Immobilier, Nexity Féréal, Kaufman & Broad…) proposent tous types de biens : de 86 000 ¤ le studio de 25 m2 jusqu’à 527 000 ¤ pour un 5-pièces de 101 m2 avec parking, terrasse et jardin. « Pour attirer les familles, les nouveaux immeubles comportent volontairement moins de studios et de 2-pièces, la SHON moyenne est d’ailleurs de 75 m2 », explique Véronique Guillaumin, responsable du pôle politique du logement et de l’habitat du département développement urbain et social de Plaine Commune.
Globalement, la fourchette des prix du neuf s’étale de 2 800 à 3 400 ¤/m2. Dans l’ancien, « sur ces 8 derniers mois, le marché a vraiment explosé, car les gens n’achètent plus une surface, mais un prix» , analyse Michel Lecat de l’agence Saint Denis Immobilier. Les prix ont en effet flambé dans la ville du couronnement des rois de France : «~« un bien qui se vendait 60 000 ¤ il y a un an trouve preneur aujourd’hui à 100 000 ¤ »~», analyse-t-il. Il faut compter entre 2 000 et 3 000 ¤/m2 en fonction de l’état du bien et de sa localisation. La ville attire des primo-accédants provinciaux ou parisiens qui peuvent ainsi s’offrir des surfaces plus grandes. Par exemple, un 4 pièces de 80 m2 se négocie suivant l’état et l’emplacement entre 200 000 et 240 000 ¤. Pour ceux qui rêvent d’un pavillon, il faut se diriger vers le quartier des Notaires, et surtout celui de la Mutualité au nord est de la ville : comptez entre 250 000 et 300 000 ¤ pour une maison années 30-40 de 100 à 120 ¤/m2 avec un beau jardin. Une attractivité qui a aussi fait grimper les prix à la location : les studios peuvent se louent aux environs de 500 ¤ et les 2-pièces entre 600 et 700 ¤.

++++

Pour sa part, entre la fin du réaménagement des berges du Canal et la création d’un nouveau quartier (malgré quelques péripéties juridico-administratives), Aubervilliers devrait à l’avenir changer de physionomie : réhabilitation de plusieurs quartiers, rénovation du square Stalingrad, prolongement de la ligne 12 du métro, construction du centre nautique… si tenté que tous ces projets soient maintenus ! En attendant, les prix se stabilisent : « de 1 200 à 2 300 ¤/m2 dans l’ancien, de 1 700 à 2 500 ¤/m2 dans le récent de moins de 20 ans et 2 300 à 3 100 ¤/m2 dans le neuf », note François Hentz de l’agence Foncia Chadefaux. Tout dépend du quartier : disposant de quelques beaux immeubles anciens, « les abords de la mairie avec ses commerces sont les plus prisés »,indique Elodie Daniel de l’agence Tanguy Immobilier. De même les Quatre Chemins, plus populaires mais desservis par la ligne 7 du métro. Avec ses grandes tours HLM, le quartier du Fort est moins demandé car moins accessible, « mais on peut y dénicher une maison avec 3 chambres, un garage et un jardin pour 280 000 ¤». Les petites maisons de ville avec deux chambres et à rénover, généralement mitoyennes et dépourvues de garage et de jardin, partent vite entre 150 000 et 250 000 ¤. Enfin, les quartiers du Landy limitrophes Saint Denis, et les berges du Canal sont en cours de réhabilitation, concentrant de nombreux immeubles insalubres, remplacés progressivement par quelques programmes neufs, vendus environ 3 000 ¤/m2.

Témoignage : Jean-Marc Darras, 48 ans, Secrétaire général du réseau commercial GPA (Generali Proximité Assurances)
« config-users.pngJe m’étais installé dans les Yvelines après mon divorce, afin de rester près de mes enfants. Fin 2004, nos bureaux ont déménagé à Saint Denis, et là, je ne supportais plus les trajets domicile-travail : plus d’une heure matin et soir dans les bouchons ! Les enfants étant devenus grands, j’ai décidé d’emménager à Saint Denis : je peux choisir de venir en RER ou en voiture, voire à pied quand il fait beau. Le centre-ville est commerçant, dynamique et bigarré, et il y a une vraie vie culturelle. Des squelettes ont été découverts au pied de la basilique : pour ma fille en stage d’archéologie à l’université voisine, c’est une vraie aubaine. Le seul bémol : le manque de verdure, mais mon appartement sans vis-à-vis est très lumineux ».
Saint Denis :

 Rue Gabriel Péri, 3-pièces de 65 m2, immeuble années 60, à rafraîchir avec box, 118 000 ¤ ; 1 815 ¤/m2

 Secteur Mutualité, maison ancienne 6-pièces de 170 m2, véranda, garage et beau jardin de 550m2, 340 000 ¤ ; 2 000 ¤/m2

 Rue de Strasbourg, 2-pièces de 40 m2, immeuble années 60, 2ème étage avec ascenseur et box, bon état, 92 000 ¤ ; 2 300 ¤/m2

 Rue de la Boulangerie, studio de 30 m2 avec mezzanine, immeuble début de siècle, entièrement refait, 85 000 ¤ ; 2 833 ¤/m2

 Rue Lanne, studio de 23 m2, immeuble début de siècle, entièrement refait, 66 000 ¤ ; 2 870 ¤/m2

 Rue Gabriel Péri (après la place du 8 mai), studio occupé de 15 m2, bel immeuble début de siècle, 45 000 ¤ ; 3 000 ¤/m2
Aubervilliers :

 Rue des cités, 2-pièces de 33 m2, immeuble en brique années 30, 1er étage sur cour sans ascenseur, gros travaux à prévoir, 65 000 ¤ ; 1 970 ¤/m2

 Rue des écoles, 4-pièces de 68 m2, immeuble années 60, en étage à rafraîchir, sans parking, 140 000 ¤ ; 2 059 ¤/m2

 Avenue du Président Roosevelt, 2-pièces de 43 m2, très bel ancien, HSP et moulures, très bon état, sans parking, 100 000 ¤ ; 2 326 ¤/m2

 Rue des écoles, 3-pièces duplex de 57 m2, immeuble semi-récent avec un box, 138 000 ¤ ; 2 421 ¤/m2

 Rue Heurtault, 4-pièces de 80 m2, immeuble de 2004, tout confort ascenseur, parking et balcons, excellent état, 230 000 ¤ (frais de notaire réduits) ; 2 875 ¤/m2

 Rue Henri Barbusse, 2-pièces de 29 m2, immeuble ancien sans travaux, 80 000 ¤ ; 2 759¤/m2

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.