Location : 46,5% des bailleurs particuliers se disent prêts, aujourd’hui, à baisser leur loyer

Location : 46,5% des bailleurs particuliers se disent prêts, aujourd’hui, à baisser leur loyer

La crise économique et son corollaire d’aléas en matière d’emploi change la donne du secteur locatif. Les bailleurs particuliers voient leurs craintes de subir des impayés de loyers s’accroître au même rythme que les destructions d’emploi. De fait, les difficultés de paiement des locataires sont plus nombreuses ces derniers mois.

Pour minimiser ce risque, près de la moitié des bailleurs privés indiquent être prêts, désormais, à baisser le montant du loyer réclamé, d’après un sondage réalisé par Gererseul.com auprès de quelques 5.000 bailleurs particuliers.

À la question « êtes-vous prêt, dans le contexte actuel, à baisser le loyer de votre bien dans le but de trouver un « bon » locataire ? » (entre autres termes, un locataire qui ne devrait pas être confronté à des difficultés de paiement), 46,5% des bailleurs interrogés répondent par l’affirmative.

baisse-loyer.jpgParmi ces propriétaires bailleurs, 91,1% déclarent que leur baisse devrait varier entre 5% et 10%. Dans le détail, 58% envisagent de le réduire immédiatement de 5%, tandis que 31% pourraient baisser l’addition de 10%. 11% indiquent même être prêts à aller plus loin dans cette baisse du loyer demandé. Des annonces qui, si elles se concrétisaient, devraient en tout cas redonner le sourire à de nombreux locataires.

« Les propriétaires aussi devraient garder le sourire avec de telles décisions car ils ont tout à gagner à réduire le risque des difficultés de paiement de leurs locataires« , déclare Patrick Chappey, fondateur de Gererseul.com. Adapter le niveau du loyer aux possibilités financières des locataires est une sage décision, une façon responsable et sociale de regarder la réalité en face et relève donc, en clair, d’une saine gestion.

Car tous les bailleurs n’ont pas conscience que réduire le loyer (quand la conjoncture l’exige) n’entraine pas forcément un manque à gagner. Bien au contraire ! Cette bonne pratique peut réduire les difficultés de paiement, mais aussi et surtout attire et fidélise les bons locataires qui resteront dans le logement, de peur de ne pas trouver la même opportunité ailleurs. Cette diminution des risques de loyers impayés assure donc un meilleur rendement de l’investissement pour le propriétaire. »

L’idée que l’on se fait des propriétaires bailleurs, « fixés sur le rendement le plus élevé à tous prix », est une nouvelle fois mise à mal par Gererseul.

En effet, le mois dernier, un autre sondage Gererseul indiquait que 52% des bailleurs particuliers ne révisaient pas (alors que la loi le leur permet) le loyer en cours de bail ; Une pratique visant toujours une diminution des risques d’impayés, mais aussi de bonnes relations avec ses locataires, gage de location plus sereine et, par voie de conséquence, plus rentable, à terme.

 Source : Gererseul

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.