Le dispositif Solibail étendu à l’Ile-de-France

Le dispositif Solibail étendu à l’Ile-de-France

Le dispositif d’intermédiation locative Solibail, accompagné par l’ANAH (Agence Nationale pour l’Habitat), est désormais déployé sur l’ensemble de la région Ile-de-France et non plus seulement sur la proche couronne parisienne. Pour participer à l’information des bailleurs, l’Anah vient également de mettre en ligne une version actualisée du site internet solibail.fr qui présente les avantages de cette solution locative. Une plate-forme téléphonique est également mise à disposition au numéro indigo 0820 15 15 15 (0,15 TTC mn). « Après le succès du dispositif en 2009 sur quelques départements franciliens, Solibail est déployé au niveau régional et bientôt au niveau national grâce au plan de relance. Simple à appréhender et attractif pour les propriétaires privés, « Solibail » permet de réaliser un investissement responsable », explique Marc-Philippe Daubresse Président de l’Anah. Les logements loués aux familles modestes sont gérés par des associations et le propriétaire bailleur bénéficie de multiples avantages : assurance de récupérer son logement au bout de 3 ans, remise en l’état gratuite, déduction fiscale, etc.

Lancé en novembre 2008, le dispositif Solibail est piloté par la Préfecture de Région Ile-de-France et accompagné par l’Anah pour l’information et la communication auprès des propriétaires bailleurs privés. Solibail facilite l’accès au logement des ménages franciliens hébergés jusque-là dans des hôtels ou des centres d’hébergement, tout en sécurisant les propriétaires. Plus de 700 personnes ont d’ores et déjà été relogées. 83 % de ces familles ont un emploi mais des revenus insuffisants pour parvenir à se loger. Elles s’acquittent d’une contribution mensuelle et d’un forfait de charges équivalent à 1/3 du loyer versé à l’association locataire. La déduction fiscale est portée à 70 % en zone tendue sous réserve d’un conventionnement Anah. Le dispositif pourrait rapidement être étendu au niveau national sur 18 régions dont 5 sont considérées comme prioritaires : le Nord-Pas de Calais, les Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.