Résidence secondaire : 6 étapes essentielles à respecter avant d’investir dans une résidence secondaire

Résidence secondaire : 6 étapes essentielles à respecter avant d’investir dans une résidence secondaire

« À l’heure où les débats vont bon train sur la fiscalité des plus-values immobilières à la vente d’une résidence secondaire, il me semble important de rappeler que l’acquisition d’une résidence secondaire est plus un achat plaisir qu’une opération financière », souligne Jérôme Robin, Président fondateur de VousFinancer.com. Alors pour les Français qui souhaitent investir dans l’immobilier plaisir, voici quelques conseils :

1 – Profitez de la rentrée pour murir votre projet

La rentrée est un moment propice au changement et à la reprise du marché immobilier, profitez-en pour prendre le temps de réfléchir à la destination et au type de bien dans lequel vous souhaitez investir : un appartement dans une station balnéaire, un chalet à la montagne, un château en Touraine ou encore une maison au milieu d’un vignoble en Provence…

2 – Choisissez le bon emplacement

Votre projet est affiné, vous savez dans quel type de bien investir, occupez-vous maintenant de cibler un emplacement bien situé. Pour cela, il vous est conseillé d’écumer les petites annonces sur internet, de contacter des agences locales afin de profiter de leurs connaissances du marché et aussi de se déplacer dans la région afin de découvrir l’environnement.

L’emplacement est primordial car c’est la garantie de passer des séjours de détente et d’avoir un bien immobilier le plus liquide possible en cas de nécessité de revente.

Si votre idée est de louer votre bien quelques semaines par an, sachez que la location couvrira les frais et les taxes afférentes, mais rarement le prix du bien en lui-même.

3 – Assurez-vous d’avoir la capacité financière pour ce projet

Afin de recevoir un bon accueil de la part des banques au moment du prêt immobilier, il est important de se constituer un dossier de financement solide.

En effet, ce type d’achat ne sera pas considéré, et pourra rarement l’être, comme un investissement rentable, il faut donc être sûr d’avoir la capacité financière suffisante pour assumer ce type d’investissement « plaisir ».

4- Constituez-vous un dossier bien ficelé !

Constituez-vous un dossier sur le bien, la résidence et le quartier dans lequel vous allez investir. Validez vos prévisions avec des estimations d’agences immobilières spécialisées en location saisonnière, notamment sur le revenu généré durant les périodes où votre bien sera vacant. Un projet bien construit qualifiera le côté réfléchi, muri, de votre achat coup de cœur auprès d’une banque.

5- Calibrez votre effort d’épargne

Pensez à la charge d’épargne mensuelle nécessaire et commencez dès à présent à la réaliser, vous démontrerez ainsi que cet investissement est compatible avec votre budget.

De la recherche du bien à la signature de l’achat, une préparation de 6 mois donnera un sérieux incontestable à votre dossier de crédit car votre épargne se sera constituée pendant ce laps de temps et l’intérêt pour la banque est que vous la remboursiez.

Autre conseil : n’investissez pas toutes vos liquidités dans le projet, l’argent que vous placerez à 3% rapporte plus que l’argent que vous emprunterez à 3% sur 20 ans.

6- Négociez le contrat de prêt

Pensez à négocier les indemnités de remboursement anticipé de votre contrat de prêt, car souvent pour l’immobilier plaisir, les propriétaires ont envie de solder le plus rapidement leurs dettes (remboursements partiels réguliers), ainsi peu de prêts vont à leur terme.

Si vous avez la chance de pouvoir vous offrir votre rêve sans crédit vous pouvez vous lancer mais actuellement il vous sera plus conseillé de souscrire à un crédit car les taux restent historiquement bas et votre épargne sera mieux rémunérée que ce que vous coûtera votre prêt !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.