L’UFC-Que dépose plainte contre le promoteur Akerys

L’UFC-Que dépose plainte contre le promoteur Akerys

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir vient de déposer une plainte contre le promoteur immobilier Akerys pour tromperie auprès du procureur de la République du Tribunal de grande Instance de Paris. L’association estime que l’argumentaire fourni par Akerys à ses commerciaux « présente aux investisseurs démarchés l’avantage fiscal comme une certitude ».

L’UFC Que choisir réagit aux dérives de l’investissement locatif et aux différents systèmes de défiscalisation qui se sont succédés depuis 1984. L’association estime que « Le système a été perverti au fur et à mesure des années par certains promoteurs qui ont construit à tort et à travers, dans des zones géographiques où les appartements ne pourraient trouver de locataires en raison d’une offre surabondante (Agen, Alès, Montauban, Tarbes). Des promoteurs ont abusé de milliers de particuliers en les incitant à acquérir des logements, alors même que le bénéfice escompté de l’opération était des plus improbables ».

Dans certaines villes, les investisseurs peinent à trouver des locataires, ou s’ils en trouvent, le niveau de loyer n’est pas cohérents avec ceux du marché local. Résultat, « des milliers d’investisseurs sont aujourd’hui incapables de rembourser les crédits qu’ils ont souscrits pour financer leur projet et se retrouvent dans des situations financières des plus délicates ».

Le Président d’Akerys, François Jouven, s’est dit « particulièrement surpris par la plainte annoncée par voie de presse » et affirme qu’« aucune des quatre villes citées par UFC Que choisir ne fait partie des recommandations actuelles d’Akerys qui n’y a pas lancé d’opération depuis plus de trois ans, voire depuis six ans sur Agen ».

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.