Élargissement de l’encadrement des loyers : réaction de Bernard Cadeau

Élargissement de l’encadrement des loyers : réaction de Bernard Cadeau

La Ministre du logement, Emmanuelle Cosse, a annoncé ce matin que l’encadrement des loyers serait étendu à plus de 400 communes franciliennes ainsi qu’à Lille et Grenoble.

Bernard Cadeau, président d’ORPI, réagit :

« Chez ORPI, nous dénonçons depuis le début l’inefficience du dispositif à l’échelle parisienne. Ma crainte aujourd’hui, c’est que les mêmes causes produisent les mêmes effets, et qu’à l’échelle régionale, les difficultés issues de la mesure soient démultipliées.

D’abord la pertinence des données, que l’on peut déjà largement remettre en cause pour Paris intra-muros, risque d’être encore plus discutable sur un territoire si étendu et si diffus. Le recueil des données, qui commence à se mettre en place à Paris, est pour l’instant quasi-inexistant en Ile-de-France. Par conséquent, le risque de conflits autour de la fixation des loyers est accru, étant donné la difficulté à donner des points de repère fiables.

Le message envoyé aux bailleurs est une nouvelle fois désastreux. Ces mesures liberticides peuvent les inciter à se tourner vers d’autres placements. C’est déjà le cas à Paris, où nous perdons de 15 % à 20 % d’investisseurs chaque année.

Pour conclure, il me semble que cette mesure est idéologique avant d’être économique. La preuve : les loyers étaient déjà en baisse l’an passé et se stabilisent cette année. L’élargissement de l’encadrement des loyers est donc à la fois un non sens sur le plan économique et une mauvaise nouvelle sur le plan psychologique. »

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.