Immobilier : maintien de la clause pénale du mandat exclusif

Immobilier : maintien de la clause pénale du mandat exclusif

Suite à l’annonce de Benoist Apparu sur la volonté du gouvernement de maintenir la clause pénale du mandat exclusif tout en soulignant la nécessité d’un meilleur encadrement de ce mandat, le réseau Guy Hoquet l’Immobilier salue cette décision et affirme sa détermination à aller plus loin dans ce sens. « Nous devons profiter de cette annonce pour entamer un grand programme de réforme de notre métier, qui permettrait d’offrir plus de professionnalisme et de meilleures garanties au consommateur ; profitons-en pour tourner le dos aux vieilles habitudes d’une profession qui a peu évolué ! » commente Frédéric Monssu, Directeur Général du réseau.

« Les questionnements qui ont lieu actuellement montrent qu’il est primordial de clarifier les choses sur le métier d’agent immobilier. Notre profession a besoin d’une profonde professionnalisation, qui devra passer par une modification de la loi n° 70-9 dite « loi Hoguet » qui règlemente l’activité d’agent immobilier : une loi qui régit le métier depuis près de trente ans et qui n’est plus adaptée au contexte actuel. Il faut travailler en amont et installer une barrière à l’entrée pour les professionnels », poursuit Frédéric Monssu. « Cette barrière à l’entrée ne doit pas seulement concerner les patrons d’agence, mais aussi leurs salariés, qui sont le premier points de contact avec la clientèle ».

Ainsi, le réseau prône la mise en place d’une formation pour toutes les personnes qui souhaitent accéder à un métier immobilier. « Une formation qui pourrait être validée par les syndicats pro ou via la création d’un organisme indépendant, comme cela se fait chez nos voisins européens », indique Frédéric Monssu. « Nos clients s’engagent sur des sommes importantes, 200 000 euros en moyenne, et sur de longues durées, 20 à 25 ans : comment, avec une telle responsabilité, ne pas avoir pour notre métier une formation reconnue par les pouvoirs publics ? », s’étonne-t-il.

Si un diplôme d’entrée paraît indispensable, le réseau immobilier souligne également l’importance de la mise en place de formations continues. « Notre métier évolue en permanence et se positionne dans un cadre législatif en pleine mutation. Il est donc indispensable de maintenir les agents à niveau, afin de leur permettre de répondre aux besoins des clients ». Ainsi, le réseau a mis en place un programme intense de formation : « D’une part, tout nouveau responsable d’agence est dans l’obligation de suivre une formation initiale de 10 semaines. D’autre part, le réseau propose chaque année plus de 5 000 heures de formation continue, autour de différentes thématiques : fiscalité, législation, gestion, management, commercial,… et à destination de l’intégralité de nos collaborateurs ».

– Sources : Frédéric Monssu & Guy Hoquet L’Immobilier / photo © benoistapparu.com

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.