Bertrand Delanoë présente le projet de tour-pyramide de bureaux « Triangle »

Bertrand Delanoë présente le projet de tour-pyramide de bureaux « Triangle »

Un « édifice exceptionnel » d’une « beauté inouïe », ainsi Bertrand Delanoë a-t-il dépeint le futur projet phare privé de tour de bureaux « Triangle », situé au cœur du parc des Expositions de la Porte de Versailles dans le XVème arrondissement de Paris. Le projet signé des architectes suisses Jacques Herzog et Pierre de Meuron (auteurs notamment du Nid d’oiseau, le stade olympique mascotte de Pékin) devrait marquer le retour (très controversé) des tours dans la Capitale. Le Conseil de Paris a voté en juillet dernier pour le dépassement du plafond de hauteur de 37 mètres du PLU (jusqu’à 50 mètres pour le logement et au-delà pour les équipements publics et les activités économiques) sur six sites : Bercy-Charenton (XIIème), Masséna-Bruneseau (XIIIème), Porte de Versailles (XVème), Batignolles (XVIIème), Porte de la Chapelle (XVIIIème) et Porte de Montreuil (XXème).

Dépassant allègrement le plafond de 37 mètres du Plan local d’urbanisme, la tour Triangle devrait culminer à près de 200 mètres de hauteur, et sera élevée par l’investisseur Unibail-Rodamco. Selon le maire de Paris, la construction ne coûtera rien au contribuable parisien, la mairie, qui fournit le terrain, espérant des retombées en termes de développement économique et la création de 5 000 emplois. Déployé sur 70 000 m², elle « obéira strictement aux règles du plan climat de Paris », selon Bertrand Delanoë. Jacques Herzog a précisé qu’elle culminera à « moins de 200 mètres de haut », sa forme très effilée limitant « l’ombre portée sur les voisins » et qu’elle utilisera des capteurs solaires. La tour ne sera pas un bâtiment sur dalle et devrait permettre une continuité de la vie urbaine entre le XVème arrondissement et Issy-les-Moulineaux. « On veut une tour à taille humaine, quelque chose à la fois audacieux, équilibré et parisien », a déclaré le PDG d’Unibail Guillaume Poitrinal à propos de ce bâtiment qui devrait comprendre des espaces accessibles au public, restaurant, belvédère, jusqu’aux étages élevés. Le coût du projet, qui devrait être réalisé d’ici quatre ans, n’a pas été révélé mais un « processus d’information et de concertation » de la mairie est prévu à partir du 15 octobre avec notamment la tenue de deux réunions publiques.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.