3 enveloppes en faveur des quartiers franciliens défavorisés

3 enveloppes en faveur des quartiers franciliens défavorisés

Les quartiers franciliens défavorisés vont bénéficier d’un coup de pouce financier : Jean-Paul Huchon, président de la région Ile de France, leur a octroyé en un mois 3 nouvelles enveloppes budgétaires. Le 17 septembre dernier, ce sont quelques 16 millions d’euros qui ont été attribués en faveur de plans de « renouvellement urbain ». Clichy-sous-Bois et Montfermeil bénéficient ainsi d’une enveloppe de 7,5 millions d’euros pour le quartier du plateau commun des deux villes. 28 000 habitants environ sont concernés par ce programme de rénovation urbaine. Le secteur cumule en effet « les difficultés urbaines, sociales et économiques ». En revanche, Bas-Clichy, « quartier particulièrement fragile », se verra octroyer 2,5 millions d’euros à la condition que l’ANRU finance également cette opération, à hauteur du même montant.

Montreuil reçoit également plus de 6 millions d’euros participant notamment au projet des Grands-Pêchers Bel-Air (2,5 millions d’euros à lui seul). Cette enveloppe vise des « projets de développement économique dans une croissance durable et écologique ». Jean-Paul Huchon, et Dominique Voynet, maire de Montreuil, étaient en visite le 17 septembre dernier dans les quartiers concernés pour y présenter les projets sélectionnés. Un château d’eau sera par exemple transformé en « pile solaire », de quoi alimenter 200 logements sociaux en eau chaude et chauffage. Outre ces travaux écologiques, une meilleure déserte du secteur est en chantier avec l’arrivée prévue en 2015 du tramway T1. Les travaux devraient commencer d’ici 18 mois, l’enquête publique venant d’être lancée par le STIF.

La troisième et dernière enveloppe a été débloquée le 24 septembre par la région, qui s’engage à hauteur de 25 millions d’euros pour la rénovation de cinq quartiers franciliens. L’enveloppe a été votée par la Commission permanente en faveur de projets de renouvellement urbain et concerne les sites de Clichy-sous-Bois/Montfermeil – Plateau (7,5 millions d’euros, Clichy-sous-Bois – Bas Clichy (2,5 millions d’euros), les Mureaux (5,3 millions d’euros), Argenteuil – Val d’Argent (5,1 millions d’euros) et enfin Grigny/Viry-Châtillon – La Grande Borne (4,2 millions d’euros). 142 000 habitants au total sont concernés par ces rénovations portant sur des secteurs particulièrement fragiles.

Néanmoins, l’enveloppe destinée au Bas Clichy et d’un montant de 2,5 millions d’euros « ne sera mobilisable que si l’Etat donne à l’ANRU les moyens de financer également cette opération ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui », précise la région. En 2007, 1,15 milliard d’euros avaient été promis par la région « en faveur des opérations prioritaires et supplémentaires renouvellement urbain » et « sous réserve de la mobilisation parallèle des crédits de l’ANRU ». A ce jour, n’ont pu être débloqués que 252 millions d’euros, le financement de l’ANRU faisant défaut. C’est seulement 1/6 du montant initialement prévu pour les quartiers franciliens fragiles qui a été bel été bien versé. Cette enveloppe de 25 millions d’euros est donc octroyée en complément des 1,15 milliard d’euros initialement prévus et encore immobilisés pour leur grande majorité.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.