Orus, l’application qui révèle en un clic le potentiel constructible des gisements fonciers

Orus, l’application qui révèle en un clic le potentiel constructible des gisements fonciers

Orus, société de services et de conseils immobiliers dévoile la première application qui révèle en quelques secondes les gisements fonciers et en calcule leur droit à bâtir. Orus fonctionne avec un algorithme unique qui réduit dix jours de démarches à un simple clic.

Solution en ligne imaginée et conçue par des professionnels de l’immobilier, Orus agrège un ensemble de données cartographiques et statistiques d’ordre urbanistique et foncier. S’il existe déjà des solutions proposant à partir de ces informations un service de visualisation/consultation, Orus est le seul à calculer automatiquement et instantanément les droits à bâtir. Sa véritable innovation repose sur un algorithme propriétaire de calcul automatique d’emprise au sol constructible qui, adossé à un logiciel SIG (Système d’Information Géographique), permet de traiter une ou plusieurs parcelles en fonction du type de produit (logements, bureaux, commerces, hôtellerie…) pour délivrer une estimation de surface de plancher.

Pour garantir la fiabilité des recherches, les données légales sont mises à jour à partir de leur publication officielle et l’application intègre tous les permis de construire déposés et obtenus.

La technologie d’Orus couvre aujourd’hui six villes : Marseille, Nice, Montpellier, Aix-en-Provence, Toulon et Martigues. D’ici la fin du premier semestre 2016, 34 nouvelles agglomérations, dont Paris, seront modélisées.

2016-02-16_133740.jpgCette initiative est soutenue par le Pays d’Aix Développement et la FrenchTech.

Un bénéfice pour les professionnels de l’immobilier et les collectivités territoriales
Aujourd’hui, l’information sur le potentiel de la surface de plancher nécessite le recoupement d’informations cadastrales, urbanistiques, techniques et juridiques, voire aussi le concours d’un architecte, des démarches fastidieuses qui prennent une dizaine de jours. Un temps qui peut même être démultiplié en cas de remembrement.
Orus, qui permet d’obtenir les résultats en temps réel, offre ainsi un gain de productivité et un sérieux levier de compétitivité pour les professionnels de l’immobilier mais aussi un précieux outil d’aide à la décision pour les administrations dans le cadre de leur politique d’aménagement du territoire. « En combinant les données cartographiques et statistiques d’Orus à d’autres de données issues de bases comme celles du marché immobilier ou socio-économiques, Orus devient un outil stratégique de prospection, de gestion et de valorisation foncière », explique Jean-Loïc Burguiere, fondateur d’Orus.

L’application s’adresse ainsi tout particulièrement aux professionnels de l’immobilier comme les promoteurs, les agents immobiliers ou les notaires et aux collectivités territoriales, amenés à faire des recherches massives de gisements fonciers au gré d’un contexte urbanistique technique, environnemental et juridique complexe et évolutif (PLU, PADD, PLH, SCOT…).

L’immobilier a enfin droit à sa disruption Orus est née de la rencontre de quatre hommes aux univers et expertises complémentaires : Jean-Loïc Burguiere, développeur foncier et monteur d’opérations immobilières, Jérôme Lécubin, architecte, Alexandre Contencin, professionnel de la communication immobilière et Ianne Kinda, ingénieur informatique. « Notre volonté première a été de trouver une solution à un problème auquel nous étions confrontés au quotidien », explique Jean-Loïc Burguiere, convaincu que « le secteur de l’immobilier français n’en est qu’aux prémices de sa révolution digitale et a tout à faire avec l’exploitation des données ».

Orus s’inscrit d’ailleurs dans un contexte de recherche et développement déjà bien entamé au niveau européen avec la directive INSPIRE visant à numériser l’intégralité des données environnementales géographiques.

2016-02-16_133908.jpg

 Sources : http://www.orus-group.com/

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.