L’immobilier au centre de la préoccupation des Français ?

L’immobilier au centre de la préoccupation des Français ?

Le courtier Meilleurtaux.com nous livre son analyse de l’immobilier en utilisant comme outil principal Google. Exercice intéressant mais semble incomplète pour définir vraiment les préoccupations des français uniquement par le canal Google. Découvrons toutefois cette étude : alors qu’on évoque un marché immobilier atone, meilleurtaux.com, courtier en crédit immobilier, a souhaité montrer, chiffres à l’appui, que l’immobilier reste plus que jamais au cœur des préoccupations des Français. Au 1er trimestre 2013, d’après des données Google, les recherches sur internet sur le « crédit immobilier » ont progressé de 22 %. Le nombre de visites sur le site meilleurtaux.com a, quant à lui, plus que doublé. Déjà sur l’ensemble de l’année 2012 les requêtes « immobilier » étaient deux fois nombreuses que « Hollande » et quatre fois plus que « Sarkozy »…

Le crédit et l’immobilier au cœur des préoccupations des Français

Beaucoup de sondages l’affirment, l’immobilier est au cœur des préoccupations des Français, mais qu’en est-il réellement au quotidien ? Comment mesurer cet intérêt profond ? Meilleurtaux.com a souhaité étudié les faits en s’appuyant sur les « requêtes » Google, c’est-à-dire les mots tapés dans le moteur de recherche. Il ressort qu’en 2012 lorsqu’un internaute recherchait des informations sur Nicolas « Sarkozy », deux personnes se renseignaient sur le « crédit » et près de 4 personnes sur l’ « immobilier ».

Internet est devenu aujourd’hui incontournable dans la recherche immobilière et peut ainsi révéler de vraies tendances… Par exemple, en observant les requêtes des Parisiens, on constate que « quitter Paris » est en hausse de 16 % au 1er trimestre 2013 par rapport au 1er trimestre 2012 et « partir en Belgique » en croissance de 25 %.

Les requêtes « crédit » « immobilier » et « rachat de crédit » en forte croissance

Dans un contexte de taux historiquement bas, on constate une forte hausse des requêtes « immobilier », « crédit immobilier » et « rachat/renégociation de crédit » sur Google depuis début 2013. Une tendance observée aussi chez meilleurtaux.com « Depuis janvier 2013, nous avons noté une envolée des visites sur le site internet dont le nombre a presque doublé sur un an pour atteindre 1,6 million en janvier, grâce au niveau des taux et à l’afflux de demandes de renégociations» explique Hervé Hatt, président de meilleurtaux.com

Il est également intéressant d’étudier la saisonnalité des requêtes sur les 3 dernières années. On constate ainsi que c’est en moyenne en début d’année et jusqu’à mars, puis à nouveau en mai que les recherches sur l’immobilier sont les plus nombreuses. Après un creux durant l’été, elles reprennent fin août-début septembre, comme on le voit aussi, mais dans une moindre mesure, pour le « crédit immobilier ».

L’émergence du « mobile » dans les requêtes crédit immobilier

En un an, d’après les données Google, la part des requêtes « crédit immobilier » sur tablettes et smartphones a plus que doublé, avec en outre une surreprésentation des items « simulation » et « comparaison » dans ces recherches sur terminaux mobiles.

« Actuellement, la demande d’instantanéité est croissante. On veut connaitre des informations en temps réel, notamment sur les taux de crédit ou les prix de l’immobilier, d’où le rôle croissant de l’internet mobile dans ce secteur », analyse Olivier Madelenat, directeur du marché Finance de Google. « C’est pourquoi chez meilleurtaux.com, nous avons développé une application iPhone permettant de connaitre les taux de sa région en temps réel et que nous engageons à apporter une réponse rapide aux demandes de financement effectuées via notre site internet » complète Hervé Hatt.

Quelle conclusion pour le marché immobilier ?

Cette analyse réalisée avec Google confirme que d’une part internet est une étape incontournable dans la recherche de logement, avec une percée importante du mobile, et d’autre part que l’immobilier est plus que jamais au cœur des préoccupations des Français.

« La croissance du nombre de requêtes sur Google et des dossiers avec compromis de vente signés déposés sur le site meilleurtaux.com permet de rester optimistes : malgré une conjoncture économique morose, l’intérêt pour l’immobilier est toujours très fort et les particuliers bénéficient aujourd’hui de taux de crédit au plus bas et d’un début de baisse des prix leur permettant concrétiser leur projet dans de très bonnes conditions » conclut Sandrine Allonier, responsable des études économiques de meilleurtaux.com

 Source : Meilleurtaux

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.