Les annonces immobilières avec Google Maps

Les annonces immobilières avec Google Maps

Si Google Base n’avait pu inquiéter les sites d’annonces (immobilières et autres), aujourd’hui, Google Maps permet la recherche de biens immobiliers via Google Maps. Cette fonctionnalité n’est pour l’heure disponible qu’aux E.U, en Inde et en Autralie. Gageons sur l’efficacité du Géant de l’internet pour proposer rapidement cette fonctionnalité en France. Jusqu’à maintenant, Google Maps permettait aux sites d’annonces immobilières d’utiliser le service Google Maps pour situer les biens vendus avec le plus grand bonheur. L’agrégation des annonces immobilières dans Google Maps semble d’une logique implacable. Cela pourrait dans un premier temps sonner le glas des sites d’annonces immobilières spécialisées dans l’agrégation d’annonces, mais à terme, c’est des sites comme Seloger.com ou Pap.fr qui sont directement menacés. On pourrait en effet penser que Google va proposer aux internautes de saisir gratuitement leur annonce et ainsi de se passer d’agents immobiliers. Si aujourd’hui pour vendre son bien, il est recommandé d’avoir une meilleure exposition et par conséquent il faut apparaître dans la plupart des sites d’annonces, demain, être présent uniquement sur Google pourrait suffire. Les sites d’annonces argueront sur le fait qu’ils connaissent ce métier et que leur valeur ajoutée est déterminante. L’autre problématique se situerait sur l’obsolescence de la base de recherche. Google pourra-t-il garantir que les annonces dans sa base seront toujours à jour ? Des utilisateurs avertis nous rétorqueraient à ce sujet qu’ils ont déjà rencontré des annonces périmées sur les sites leaders du secteur, et ils auront raison. Les internautes savent aussi que Google sait proposer des applications gratuites de très grande qualité. Après avoir attaqué le secteur immobilier, rien n’empêche Google de penser à celui des voyages (locations, hôtels), salles de spectacle, les professionnels, etc. À notre avis, c’est déjà dans les cartons de Google.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.