Agence immobilière en ligne Versus Agence locale

Agence immobilière en ligne Versus Agence locale

Selon la dernière étude de Guy Hoquet l’Immobilier (3e réseau de franchises immobilières en France), 71% des Français envisage de faire appel à une agence immobilière pour leur opération immobilière. L’étude ne nous dit pas quelle est la part des agences low cost (Efficity, 4% Immobilier, Drimki, Meilleurs Agents), ces fameuses agences immobilières en ligne qui cassent les prix.

Dans le dernier Métro du 9 juin, une petite étude comparative des agences Low Cost met en lumière des tarifs plus intéressants par rapport aux agences traditionnelles pour un service de suivi de vente qui se veut “équivalent”. Le maître mot : avoir un seul interlocuteur, de la mise en vente jusqu’à la signature de l’acte de vente. L’autre préoccupation des vendeurs se trouve dans le délai de vente. Si Guy Hoquet déclare à travers Frédéric Monssu “en moyenne, un logement se vend en un mois“, un témoin interrogé par Métro confirme avoir vendu sa maison en 3 semaines avec une Efficity.

L’avantage principal du Low Cost, c’est le prix, et selon Metro, voici les taux d’honoraires minimaux pratiqués par les différentes agences Low Cost :

1. 1% ->Efficity
2. 2% ->4% immobilier
3. 3.9 % ->Drimki
4. 4% ->Meilleurs Agents

De quoi réfléchir quand on sait qu’une agence traditionnelle c’est 6% en moyenne. De plus, avec les agents Low Cost tels qu’Efficity, on peut obtenir plus de flexibilité quant à l’exclusivité de la vente. Par exemple, si vous êtes prêt à payer 3% avec Efficity (au-delà des 1% où vous êtes dans le cas d’un mandat de vente exclusif) vous pouvez gérer vous même les visites et ainsi ne plus être sous un mandat de vente exclusif.

Pour ceux qui sont à l’aise avec l’aspect dématérialisé des relations, les agences Low Cost sont à considérer avec sérieux car plutôt rentables.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.