Les plus-values immobilières désormais taxées à 31,3 %

Les plus-values immobilières désormais taxées à 31,3 %

Mauvaise nouvelle pour les multipropriétaires : la loi de Finances pour 2011 a instauré de nouvelles hausses des taxes sur les-plus values immobilières. Ceux qui sont seulement propriétaires de leur résidence principale et ne détiennent ni résidence secondaire ni investissement locatif peuvent être rassurés : ils sont toujours exonérés sur la plus-value réalisée lors de la vente de leur bien immobilier. Pour les autres (bailleur qui décide de vendre un logement loué par exemple), depuis le 1er janvier, les plus-values immobilières sont désormais taxées à hauteur de 31,3 %.

D’une part, les plus-values sont taxées à hauteur de 19 % contre 16 % auparavant. D’autre part, le taux global des prélèvements sociaux a augmenté de 0,2 point, passant de 12,1 % à 12,3 %, dont 8,2 % pour la CSG, 0,5 % pour la CRDS et 1,1 % pour le RSA. Seule solution pour éviter le coup de bambou fiscal : conserver son bien immobilier durant 15 ans. Car l’abattement de 10 % par année entière de possession, au-delà de cinq ans, a été maintenu, ce qui a pour effet d’exonérer toutes les mutations réalisées après 15 années de détention.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.