DPE sur les annonces immobilières « une avancée » selon EffiCity

DPE sur les annonces immobilières « une avancée » selon EffiCity

La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 rend obligatoire sur toutes les annonces immobilières de vente de ou de location la mention de la classe énergétique du bien à partir du 1er janvier 2011. « C’est une avancée, estime Christophe du Pontavice, Président du réseau d’agences immobilières low-cost EffiCity. Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) était obligatoirement annexé au compromis de vente et n’était auparavant porté à la connaissance de l’acquéreur que le jour de la signature ». L’affichage de la classe énergétique, symbolisée par une lettre allant de A à G, devrait permettre aux acquéreurs de comparer les consommations d’énergie d’un bien immobilier par rapport à un autre. Les acquéreurs achèteront en connaissance de cause sans à avoir attendre la signature du compromis de vente pour être informés des qualités techniques de leur bien.

« Concrètement, un appartement neuf se situe normalement dans la catégorie B alors que la moyenne des appartements à Paris est dans les catégories E ou F. Pour une surface de 100 m², le coût énergétique annuel peut donc varier de 844 euros à 4 388 euros, explique le réseau EffiCity. Le détail du DPE pourra donc jouer un rôle dans la détermination des prix immobiliers ». Pour le réseau, la mention du DPE est une nouvelle étape dans l’information des acquéreurs après l’obligation d’indiquer précisément la surface du bien telle que définie par la loi Carrez. Il faudrait donc aller plus loin : « Nous pensons qu’il faut aller plus loin en rendant également obligatoire l’affichage de l’ensemble des diagnostics immobiliers (loi Carrez, Termites, Plomb, ERNT, électricité, gaz). C’est ce que nous nous engageons à faire à partir du 1er janvier 2011 », annonce Christophe du Pontavice.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.