DPE : affiche un bilan « écologique » insatisfaisant

DPE : affiche un bilan « écologique » insatisfaisant

Plus d’un an après la mise en application du décret relatif à la mention obligatoire du classement énergétique des logements dans les annonces immobilières, AVendreALouer.fr fait le point sur la répartition des biens proposés à la vente et à la location sur le site :



 0,8% des annonces sont classés A,

 2,4% sont classés B,

 15,7% sont classés C,

 38,6% sont classés D,

 26,7% sont classés E,

 10,9% sont classés F,

 4,9% sont classés G.

Moins d’un logement sur cinq (18,9%) présenté à la vente ou à la location sur le site AVendreALouer.fr est classé dans les trois meilleures catégories. La majorité des logements (81,1%) sont classés de D à G. De plus, ce classement n’a pas évolué depuis la dernière analyse réalisée par AVendreALouer.fr en juin 2011.

Ces résultats, confortés par des résultats identiques sur le site annoncesjaunes.fr, partenaire de AVendreALouer.fr, soulignent que l’habitat français pollue toujours et justifient l’existence du DPE, qui en donne désormais la mesure identifiable par tous.

En juin 2011, AVendreALouer.fr avait interrogé les propriétaires sur leurs projets de travaux pour améliorer le DPE de leur logement et/ou le rendre plus écologique* : 47% d’entre eux n’avaient pas réalisé de travaux et seulement un tiers de ce groupe (34%) envisageait de le faire. Plus largement, c’est la sensibilité écologique de l’ensemble des Français qui s’émousse. En juin 2011, 63% d’entre eux jugeaient le DPE comme un critère important pour choisir un logement contre 74% il y a 2 ans*.

De nombreux efforts restent donc à faire pour sensibiliser les propriétaires (et, plus largement, le grand public), et les amener à prendre les mesures nécessaires pour améliorer la performance énergétique de leurs biens immobiliers.

Spécialiste des annonces immobilières de professionnels, AVendreALouer.fr a pour vocation de faciliter la recherche d’information pour les internautes. Le site permet ainsi de rechercher une annonce en fonction du classement énergétique du bien. « Cela contribue, de manière incitative, à mettre en avant l’intérêt du DPE auprès des personnes ayant un projet immobilier d’achat, de vente ou de location, afin que ce critère devienne, à terme, un standard de référence », explique Isabelle Vrilliard, Directrice Générale de AVendreALouer.fr. « Qui plus est, au regard de la part prise par le chauffage dans le coût du logement”, améliorer la valeur isolante d’un bien devient des plus urgentes ! », conclut-elle.

Sources : AvendreAlouer.fr

* Observatoire AVendreALouer. Echantillon de 1002 personnes, âgées de 18 ans et plus (échantillon représentatif des Français âgés de 18 ans et plus sur les critères de sexe, d’âge, CSP, région et taille d’habitat) en France, du 17 juin au 24 juin 2011.

** Plus d’un Français sur quatre dépense entre 800 et 1 999 € de frais de chauffage par an (Observatoire AVendreALouer, juin 2011).

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.