Classe énergétique : la FNAIM appelle l’ensemble des acteurs à jouer le jeu

Classe énergétique : la FNAIM appelle l’ensemble des acteurs à jouer le jeu

Avec l’arrivée au 1er janvier 2011 de la mention de la classe énergétique du bien loué ou mis en vente dans les annonces immobilières, « PTZ Plus renforcé dans l’ancien pour les logements éco-performants, cumul PTZ Plus et éco-prêt à taux zéro, diagnostic de performance énergétique, tous les éléments sont réunis pour accompagner la filière immobilière dans la sensibilisation des ménages à l’éco-rénovation », souligne la FNAIM, (Fédération nationale des agents immobiliers) qui estime qu’il s’agit là d’une « étape essentielle pour motiver les propriétaires et les bailleurs à apprécier la « valeur verte » de leur logement ».

Pour accompagner les particuliers, la FNAIM a défini les étapes d’une éco-rénovation réussie :

 évaluation des consommations d’énergie de leur logement ou de leur copropriété,

 identification du potentiel d’économies réalisables,

 préconisation des travaux et chiffrage,

 étude de la faisabilité de leur projet de rénovation,

 mise en place des solutions de financement adaptées,

 suivi des travaux,

 contrôle de la réalisation des travaux pour en garantir le résultat.
Par ailleurs, la FNAIM estime qu’il n’est pas nécessaire d’introduire des sanctions spécifiques, dès lors que l’arsenal juridique existant permet déjà de réprimer l’absence d’affichage du classement énergétique, et préfère appeler l’ensemble des acteurs concernés, particuliers et professionnels, à jouer le jeu.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.