Observatoire des charges de copropriété de l’UNIS

Observatoire des charges de copropriété de l’UNIS

Selon l’Observatoire national des charges de copropriété de l’UNIS,en 2010, le niveau des charges de copropriété a été tiré par cinq composantes (52.3 % des dépenses) : “eau froide“, “chauffage/ECS (fluides)“, “ascenseurs“, “sociétés extérieures“ et “travaux d’entretien“ qui portent 76.9 % de l’évolution observée. Entre 2002 et 2010, le niveau des charges a été tiré par six composantes (69.0 % des dépenses) : “eau froide“, “chauffage/ECS (fluides)“, “frais de personnel“, “sociétés extérieures“, “assurances générales“ et “travaux d’entretien“ qui portent 92.1 % de l’évolution observée.

Le niveau moyen des charges de copropriété s’est établi à 23.2 €/m² en 2010.

La fréquence de diffusion des grands équipements détermine largement le niveau moyen des charges constaté : les charges discrétionnaires qui dépendent des choix des copropriétaires (niveau de chauffage, qualité des prestations …). Mais aussi les charges non discrétionnaires, contraintes (entretien des ascenseurs et de la copropriété …). Les disparités tiennent, dans la plupart des cas, aux différences d’équipement des immeubles. Elles résultent aussi des différences dans la qualité des prestations : alors que dans certaines régions, les coûts unitaires des prestations sont plus élevés (Ile de France, par exemple).

En moyenne, les charges de copropriété supportées au titre des dépenses courantes dans le logement étaient de 1 570 €/logement et par an. Pour l’année 2009, l’UNIS estime à 22.3 €/m² le niveau des charges de copropriété : donc à 1 650 €/logement et par an (74 m² par logement).

Remarque : si le niveau moyen des charges était de 42 €/m², la dépense serait de plus de 3 100 €/ logement et par an.

Et sur l’ensemble du parc en copropriété, les dépenses seraient de l’ordre de 26 Mds d’€ … soit le double de l’estimation du Compte du Logement !

Ainsi, alors que le niveau de l’ensemble des charges (hors travaux exceptionnels) s’est établi à 23.2 €/m² en 2010, en progression de 3.9 % sur un an (de 3.8 % par an en moyenne depuis 2002, mais de 1.1 % par an seulement depuis 1990), de grandes disparités apparaissent entre les régions : l’écart de niveau est de l’ordre de 1 à près de 2.5 entre d’une part la Bretagne et Midi Pyrénées avec des niveaux moyens de charges se situant entre 14 et 15 €/m², et d’autre part le Nord – Pas de Calais ou l’Ile de France, avec des niveaux moyens de charges se situant entre 33 et 38 €/m². Ces disparités s’expliquent aisément, pour une large part d’entre elles, par les caractéristiques des immeubles gérés et par leurs niveaux respectifs d’équipement et de confort.

La rémunération et les honoraires du syndic

Pour un total de 2.7 €/m² en 2010, les « honoraires du syndic » (compte 6211) représentent 2.0 €/m² : soit 82.3 % de la « rémunération du syndic » (compte 621). Les « autres honoraires » (compte 622) représentent 11.1 % du total et sont composés pour 42.3 % d’honoraires perçus au titre des travaux réalisés dans la copropriété (compte 6221).

 Sources : Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS novembre 2011

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.