Taux de prêt immobilier, toujours en baisse selon Empruntis

Taux de prêt immobilier, toujours en baisse selon Empruntis

À l’inverse de ses confrères, le courtier Empruntis annonce une légère baisse des taux en mars. Découvrez les explications du courtier : « Ce début du mois de mars est à nouveau orienté à la baisse après un mois de février plutôt stable. En effet, les durées moyennes sur 15, 20 et 25 ans sont en baisse au niveau national et dans la grande majorité des régions.» Remarque Maël Bernier, directrice de la Communication et Porteparole chez Empruntis.com. « Face aux cassandres qui annonçaient des hausses en début de mois, force est de constater que les chiffres parlent aujourd’hui d’eux-mêmes et nous ne voyons aucune raison pour le moment que cela change. » Remarque Maël Bernier. dossier-credit.jpg« Les banques sont en conquête, qui plus est, nous sommes au mois de mars et c’est le mois des salons de l’immobilier, la concurrence est donc vive et elles cherchent toujours des clients à l’acquisition. En effet, les banques savent très bien qu’en cette période de taux très bas, un client gagné sur un prêt immobilier va rester longtemps domicilier dans l’établissement qui lui aura consenti son prêt, pour la simple et bonne raison, qu’il ne trouvera jamais plus bas taux. Raisonnement commercial logique. » Ajoute Maël Bernier.

Les taux du marché en région

 Région la moins chère : Ouest avec 3,00 % sur 15 ans.

 Région la plus chère : Nord avec 3,20% sur 15 ans.

 Régions les moins chères : Ouest, sud-Ouest et Méditerranée avec 3,40 % sur 20ans.

 Région la plus chère : Rhône-Alpes 3,50 % sur 20 ans.

« Des moyennes affichées qui varient entre 3,40% et 3,50% selon les régions mais en réalité, le marché se situe plutôt en deçà de 0,20%, soit des taux sur 20 ans à 3,20% sur 20 ans. » Ajoute Maël Bernier.

Les meilleurs taux ou taux minima

taux-dossier-renegociation.jpg« Ca baisse également et les excellents dossiers sont toujours sous la barre des 3% pour les durées inférieures ou égales à 20 ans. » Conclut Maël Bernier.

 Source : Empruntis

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.