Baisse des taux, stabilité des prix, frais de notaire : en avril, les emprunteurs passent à l’heure des taux !

Baisse des taux, stabilité des prix, frais de notaire : en avril, les emprunteurs passent à l’heure des taux !

Meilleurtaux.com, courtier en crédit immobilier, publie chaque mois son palmarès des taux dans les 10 plus grandes villes de France. En avril, les taux négociés sur 20 ans reflètent tous la baisse générale des taux depuis janvier mais c’est Nantes qui remporte la 1ère place avec un taux exceptionnel de 2,65 %. Depuis le début de l’année, le pouvoir d’achat immobilier affiche des évolutions très favorables aux emprunteurs avec des hausses de plus de 3 à 4 m2 à Nantes ou à Marseille.

Le meilleur taux négocié à 2,65 % sur 20 ans (contre 2,85 % en janvier)

dossier-credit.jpgEn avril, les meilleurs taux négociés sur 20 ans sont tous en baisse par apport à janvier, excepté à Toulouse qui avait bénéficié dès le début d’année d’un taux identique de 2,85 %. Nantes propose le meilleur taux sur 20 ans, à 2,65 %, qui permet de dépasser les 186 000 € de capacité d’emprunt.

Les emprunteurs peuvent donc décrocher des taux sur 15 ans de 2,21 % à Strasbourg, sur 20 ans de 2,65 % à Nantes ou 2,70 % à Marseille et sur 25 ans de 2,95 % toujours à Marseille, sous conditions d’apport et de revenus.

Marseille reste sur le podium à la 2ème place tandis que Paris remonte de la 7ème à la 3ème place en proposant un taux de 3,77 % sur 20 ans contre 3 % en janvier. Avec un taux maximum de 2,90 % sur 20 ans à Nice, Montpellier et Lyon, tous sous la barre des 3 %, les conditions d’emprunt sont donc partout très avantageuses : à Lille un emprunteur peut emprunter plus de 5 700 € de plus qu’au début de l’année.

« Les banques profitent d’un niveau toujours bas des OAT pour afficher des barèmes très concurrentiels. La hausse des frais de notaire qu’on peut constater depuis mars dans la plupart des départements parait donc moins douloureuse pour les acheteurs. Les primo-accédants qui ont parfois des difficultés à constituer leur apport devront d’ailleurs être particulièrement attentifs au montant de ces frais. Si certains de nos partenaires peuvent exiger ou préférer les dossiers avec un apport d’au moins 10 % du montant du projet, d’autres se contenteront d’un apport couvrant les frais de notaire

» précise Hervé Hatt, président de meilleurtaux.com.

Exemple :
2014-04-16_172810.jpg

Un pouvoir d’achat immobilier stable ou en hausse partout, sauf à Strasbourg

La plus forte baisse des prix se trouve à Nantes (-3,3 %), qui rappelons-le présente également le meilleur taux sur 20 ans et cette conjugaison de facteurs favorables vient renforcer un pouvoir d’achat immobilier déjà très bon avec un gain de plus de 4 m2 pour une surface totale de 70 m2 au prix d’une mensualité de 1 000 € sur 20 ans.

Les prix du m2 ont reculé ou sont restés stables partout sauf à Strasbourg. Dans cette ville, les prix augmentent légèrement (+ 3,1 %) entre janvier et avril : à 2 239 €/m2, ils restent néanmoins inférieurs à leur niveau de mars 2013. « Le centre historique de Strasbourg, piéton de surcroît, avec peu de biens en vente, continue à drainer une forte demande et présente des prix en conséquence. Toutefois, dans les quartiers limitrophes ou plus populaires les prix se négocient toujours. Si le début d’année a été relativement calme, le marché s’est accéléré depuis mars. » précise Chantal Lutter, directrice d’agence meilleurtaux.com à Strasbourg.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.