Prêt immobilier : taux stables et baisse en prévision

Prêt immobilier : taux stables et baisse en prévision

Selon le courtier Empruntis, les taux sont stables par rapport au mois dernier. Les emprunteurs devraient profiter de ce calme pour réaliser leur projet immobilier.

Sur le front des taux fixes, selon le courtier : »Comme nous l’anticipions lors de notre dernière lettre, au cours du mois de février, les taux sont restés globalement stables avec des niveaux équivalents à ceux du mois dernier pour les taux moyens. Ainsi un crédit se négocie toujours à 4% sur 15 ans, 4,25% sur 20 ans et 4,55% sur 25 ans. Une stabilité liée directement à une baisse des taux longs (les fameuses OAT), qui se situent autour de 2,80% aujourd’hui pour près de 4% en novembre dernier, qui a permis aux banques de maintenir des taux bas tout en répondant à l’exigence de marges liée aux critères de Bâle 3. dossier-credit.jpgCe sont donc des bonnes nouvelles pour les emprunteurs qui disposent d’une fenêtre de tir plutôt favorable et cela devrait continuer dans les semaines qui viennent.

Du côté des taux réservés aux meilleurs dossiers, ils sont eux clairement en baisse avec des minima qui s’affichent à des niveaux inférieurs de 0,10% par rapport à janvier. Il est ainsi possible d’obtenir sur 20 ans pour les très bons profils des taux inférieurs à 4%. D’autant que les chiffres affichés dans nos barèmes sont évidemment susceptibles de décôtes supplémentaires. »

Du côté des taux variables : « Les variables sont également restés globalement stables même si nous observons çà et là quelques hausses anecdotiques. Des solutions qui ne présentent donc qu’un intérêt modéré sauf si elles permettent de répondre aux exigences d’endettement dépassées avec un taux supérieur de seulement 0,50%.  »

Les prévisions de recommandations du courtier Empruntis : « Sur le front des prêts immobiliers, le ciel semble s’éclaircir pour les taux des crédits. En effet, boostées par des taux longs en baisse et une Banque Centrale Européenne qui redonne des liquidités, les banques Françaises disposent d’une marge de manoeuvre plus large qu’il y a quelques semaines et nous annonçent d’une voix unanime des baisses pour les semaines qui viennent. » Explique Maël Bernier, directrice de la communication d’Empruntis.com. « C’est une excellente nouvelle car cela signifie que les banques vont pouvoir à nouveau rentrer dans une phase active de concurrence toujours favorable à l’emprunteur. » Ajoute-t-elle. « Cependant, cette baisse modérée des taux annonçée ne modifiie pas l’application des critères d’endettement, qui reste très stricte en cette période troublée où la solidité financière des ménages est toujours très fragile en raison notamment des risques de chômage élevé. En d’autres termes, on prête moins cher certes, mais on prête prudent. » Conclut-elle.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.