Prêt immobilier : des taux « plancher » chutent encore.

Prêt immobilier : des taux « plancher » chutent encore.

« Historique », « plancher », « jamais vus»… les taux ont beau être exceptionnellement bas, ils continuent encore de chuter.

Ce mois-ci, nouveau record avec des baisses de 5 à 15 points et des taux moyens à 2,60%, 2,90% et 3,35% sur 15, 20 et 25 ans.

2014-09-09_153504.gif« Le niveau du plancher ne cesse de reculer, constate Thierry Bernard, président d’Empruntis. Alors qu’il y a trois ans, aucun barème moyen n’affichait un taux en dessous de 4% pour les prêts de plus de 15 ans, aujourd’hui, aucune durée ne propose ce tarif. »

Les prévisions du courtier d’Empruntis : Jusqu’où ira la baisse ?

Avec des OAT 10 ans à 1,20% et la France et l’Allemagne qui empruntent à taux négatifs, l’argent coûte de moins en moins cher à tous les niveaux. « La baisse des taux de crédits aux particuliers reflète le climat actuel, analyse Thierry Bernard. Dans ce contexte, difficile d’imaginer une hausse des taux à court terme. »

Dans ce mouvement général de baisse des taux, une banque en entraine une autre : beaucoup de réductions des tarifs sont dues à des établissements qui réajustent leurs barèmes face à la concurrence.

Aucun effet d’annonce des derniers changements législatifs

Du côté des dernières mesures, que ce soit le nouveau PTZ+ annoncé dès juin, la loi Hamon entrée en vigueur en juillet ou les nouvelles mesures dévoilées la semaine dernière, rien ne semble influencer le cours des taux.

« Si cela avait eu un effet, les taux seraient repartis à la hausse, soit parce que les banques auraient voulu compenser le manque à gagner sur les assurances crédits, soit parce que la demande de prêts aurait augmenté. Pour le moment, rien de tel n’a été observé » note Thierry Bernard.

Les conseils d’Empruntis :

 Négociez votre taux : les banques peuvent appliquer des baisses sur les taux affichés. Surtout si vous optez pour leurs services : assurance MRH, télésurveillance, assurance-vie, livrets d’épargne, téléphonie…

 Renégociez votre prêt : si vous avez souscrit un prêt il y a quelques années, vous pouvez bénéficier des taux actuels en renégociant votre prêt.

  Épargnez votre apport : une fois les frais de notaire versés, placez l’épargne qu’il vous reste éventuellement. L’argent coûtant très peu aujourd’hui, il est plus intéressant de le placer sur des supports dont les taux de rendements sont supérieurs aux taux d’emprunt fixes.

 Sources : Empruntis

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.