Les taux continuent d’augmenter en septembre

Les taux continuent d’augmenter en septembre

L’analyse des taux par le courtier Empruntis, au niveau des taux fixes : Le mois de septembre a enregistré de nouvelles hausses sur les taux fixes des crédits aux particuliers. En effet, les hausses sont comprises entre +0,05% et +0,10% selon les durées. Le 15 ans affiche aujourd’hui 3,25% pour 3,15% fin août et le 20 ans s’apprécie de 0,05% à 3,55%. « Concrètement, cela signifie qu’entre le point le plus bas en mai dernier et aujourd’hui, pour un emprunt de 200 000€, la mensualité est passée de 1189€ à 1225€, soit une hausse de 36€. » Explique Maël Bernier Cependant concernant les mouvements bancaires de ce mois de septembre, il est important de noter que toutes les banques n’ont pas relevé leurs barèmes ; ainsi l’écart se creuse entre celles qui sont encore à la recherche de production nouvelle et celles qui ont atteint leurs objectifs annuels. Il faut donc vraiment comparer les offres des différents acteurs car les différences peuvent atteindre plus d’un demi-point pour un même profil entre deux établissements différents.

2013-10-07_231651.jpg « Les taux réservés aux meilleurs dossiers sont également en hausse avec des minima qui augmentent de 0,10% en moyenne selon les durées, mais restent inférieurs à 3% jusqu’à 20 ans, c’est donc encore très bas. » Estime Maël Bernier.

Au nivau des taux variables : Les taux variables ne subissent pas la même inflation que les taux fixes, nous observons ainsi un écart de 0,40% en moyenne entre les solutions fixes et variables. Ce n’est pas forcément encore suffisant pour les privilégier à tous prix, mais cela peut valoir le coup dans certains cas notamment pour augmenter sa capacité d’emprunt.

Les prévisions d’Empruntis : comme nous l’avions annoncé le mois dernier, les taux ont continué de remonter, mais cette fois, pas de façon unanime. Les OAT ayant subi une légère baisse fin septembre sous l’impact de la décision de la FED notamment, elles se situaient au 30 septembre autour de 2,40%. « Nous continuons donc de maintenir notre scénario de « relative » stabilité pour le mois d’octobre d’autant que certaines banques nous annoncent des légères baisses, les moyennes ne devraient donc plus beaucoup bouger. » Explique Maël Bernier. « Seul obstacle pour ce scénario rassurant : que les OAT repartent à nouveau à la hausse et dans ce cas, les banques suivront sans aucune hésitation. » Ajoute-t-elle.

Les conseils du courtier Empruntis : plus que jamais comparez, les écarts se creusent et toutes les banques ne sont pas aussi actives dans la production de crédit immobilier.

 Source : Empruntis.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.