Immobilier : acheter ou vendre, un risque pour les deux parties

Immobilier : acheter ou vendre, un risque pour les deux parties

Les acheteurs sont coincés entre la possible remontée des taux et les prix l’immobilier qui ne baissent pas encore. Ils en sont à espérer une prise de conscience de la part des vendeurs de baisser leur prix ou d’une évolution de la dégradation de la conjoncture économique ainsi que de la hausse du chômage. En ce qui concerne les vendeurs, Maël Bernier, Directrice de la communication et Porte-Parole de Empruntis, leur conseillait (src : Prix-immobilier.info) « il faudrait que les vendeurs redeviennent raisonnables et que les agents immobiliers servent encore plus de “garde-fous ” à des prix totalement déconnectés de la réalité du bien.» Côté acheteurs, le risque accru de désolvabilisation à cause de la crise en refroidit plus d’un.

Est-ce le moment d’acheter ? Le journal “Les Échos ” du 7 sept. 2012 cite le Crédit Foncier Immobilier en terme de prévision des prix de l’immobilier : « à Montrouge ou Issy-les-Moulineaux, la baisse risque d’être plus sensible que dans la capitale. Les grandes villes de province vont connaître des baisses de – 5 % à – 10 %.» Mais pour l’heure, ce n’est pas encore le cas, peut-être en 2013 ?

La prévision de l’évolution des prix de l’immobilier, c’est toujours un art délicat, et peu tombent juste. En revanche, optimiser son crédit au meilleur taux et profiter de la baisse des taux actuels, c’est une réalité. Et pour paraphraser Maël Bernier, « négociez chaque élément de votre crédit (assurance emprunteur, indemnités de remboursement anticipé, taux…)».

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.