Hausse des taux de prêt immobilier : l’impact de la perte du trimple A ?

Hausse des taux de prêt immobilier : l’impact de la perte du trimple A ?

Les taux de prêt immobilier ont nettement augmenté en cours de mois, selon les barèmes communiqués cette semaine par les établissements financiers partenaires d’Emprunt Direct. Depuis hier, certains établissements ont en effet pris l’initiative de remonter leurs taux de manière substantielle sur certaines durées. C’est le cas notamment d’un important acteur spécialisé dans le financement immobilier, qui a révisé à la hausse ses barèmes en cours de mois de près de 40 points de base sur certaines durées.

dossier-credit.jpgLes mouvements opérés par cet établissement, qui proposait jusqu’ici les meilleures conditions sur les durées longues, et « portait » littéralement le marché ont de facto un impact sur le baromètre national. Il est désormais bien plus couteux de s’endetter sur des durées longues : sur 30 ans, la majorité des dossiers obtiendront désormais des taux supérieurs à 5%. Quant aux prêts sur 25 ans, la majeure partie des emprunteurs ne pourra plus prétendre à des taux inférieurs à 4.50%.

Les banques de détail ont, pour une petite partie d’entre elles suivi ce mouvement, qui pourrait ne pas être terminé. « La perte du Triple A par la France est une des causes indirectes des mouvements observés ces derniers jours. L’impact de la dégradation n’a pas d’impact global, mais, celle-ci se fait sentir dans les grilles de certains établissements bancaires en fonction de leur politique prudentielle » note Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct.

« Le mouvement de ces acteurs affecte déjà l’ensemble du baromètre national sur les durées longues. Toutefois, si les banques les plus compétitives sur les maturités courtes remontaient les leurs, dans le cadre de leur stratégie commerciale, ceci pourrait bien affecter l’ensemble des grilles de taux» analyse-t-il.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.