Crédits immobiliers : les taux resteront bas jusqu’à la fin de l’année 2014

Crédits immobiliers : les taux resteront bas jusqu’à la fin de l’année 2014

Les prévisions des taux du courtier Credixia : Alors que les taux de crédits immobiliers ont atteint de nouveaux planchers en aout 2014 (2,30% sur 15 ans), CREDIXIA anticipe que les taux « fixes » resteront bas jusqu’à la fin de l’année.

Une des principales raisons, le taux d’intérêt des marchés financiers (OAT 10 ans), utilisé comme référence pour les taux fixes des prêts immobiliers poursuit sa baisse à 1,34% le 20 aout 2014 (contre 1,83% au mois de mai, et 2,02% au mois d’Avril).

dossier-credit.jpg Sans surprise, la Banque Centrale Européenne (BCE) a maintenu son taux directeur à son plus bas niveau historique de 0,15%. Même si, pour l’heure, la BCE n’a pas annoncé de nouvelle baisse, elle pourrait décider d’abaisser son principal taux directeur à un plancher sans précédent de 0% avant la fin de l’année car il n’y a pas de risque d’inflation en Europe à moyen terme. Prochaine décision du Conseil des Gouverneurs : 4 septembre 2014.

Par ailleurs, les banques disposent d’importantes liquidités pour financer les projets des acquéreurs. Elles devraient profiter du levier « crédits immobiliers » pour capter une nouvelle clientèle jusqu’à la fin de l’année.

Dans ce contexte, il n’y a aucune raison de prévoir une hausse des taux dans les prochains mois, sous réserve d’évènements extérieurs en France et en Europe. D’après les analyses de CREDIXIA, il n’y aura pas de mouvement haussier avant le début de l’année 2015.

2014-08-22_135017.jpg

Le conseil du courtier Credixia : n’attendez plus pour acheter ou pour faire racheter votre prêt immobilier. Si vous manquez de temps, préférez au banquier un courtier « sans frais ».

Le solliciter vous permettra d’obtenir des taux négociés (0,25% à 0,50% inférieurs à un taux bancaire classique) et de réaliser jusqu’à 60% d’économie sur le coût de l’assurance emprunteur grâce à une délégation d’assurance moins chère et à garanties égales à celles des banques.

[…]

Sources : Credixia

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.