Crédit immobilier : Statu Quo sur les taux

Crédit immobilier : Statu Quo sur les taux

Si certains courtiers prédisent des baisses supplémentaires au niveau des taux de prêt immobilier, le courtier Empruntis mise plutôt sur la stabilité des taux. En tout cas, tous s’accordent à dire que c’est véritablement le meilleur moment d’emprunter !

Stabilité au niveau des taux fixes : Après plusieurs mois de baisse, les taux de crédit aux particuliers sont restés stables en septembre. Sur 15 ans, le taux moyen a lâché 0,05 point, à 3,40%.

Mais c’est la seule baisse notable. Pour les prêts sur 20 et 25 ans, les taux restent stables, à 3,80 % et 4,25 % respectivement.
« Les banques restent plus que jamais à l’affût de nouveaux clients dont les revenus seront domiciliés grâce à un prêt immobilier. C’est pour cette raison que malgré la stabilisation des taux, nous observons toujours d’importantes décotes, au cas par cas en fonction de la région et du ménage », insiste Maël Bernier, directrice de la Communication et Porte-parole d’Empruntis.com.

Stabilité au niveau des taux variables : Du côté des taux variables, les variations sont minimes d’un mois sur l’autre. En septembre, les taux sur 20 et 25 ans ont lâché 0,05 point. Cela dit, le niveau des taux fixes, extrêmement
bas et donc proche du niveau des taux variables, retire l’attrait de ce type de taux. Néanmoins, les prêts semi-fixes restent, encore ce mois-ci, très attractifs pour les ménages qui devront revendre dans les 10 ans (naissance, mutation prévue, départ des enfants…).

Prévisions et recommandations d’Empruntis : La morosité du marché économique en France est toujours à l’ordre du jour et les nombreuses annonces de plans sociaux n’aident pas à rassurer les marchés. « À ce jour, nous ne voyons aucune raison de voir les taux varier de manière importante avant la fin de l’année. Cela dit, la conjoncture est telle que tout reste possible », explique Maël Bernier, directrice de la Communication et Porte-parole d’Empruntis.com. Les OAT restent très basses, à 2,20 %, mais une défaillance d’un pays de la zone euro pourrait provoquer une panique sur les marchés et contraindre les banques à augmenter leurs taux de crédit. C’est encore le moment d’acheter car les taux restent bas et les prix sont baissiers. La renégociation de crédit peut également être intéressante.

 Sources : Empruntis

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.