Crédit immobilier : baisse des taux avant future hausse ?

Crédit immobilier : baisse des taux avant future hausse ?

Des baisses de taux de crédit immobilier oui, mais attention, un mouvement de hausse se profile. Le courtier Empruntis vous explique en détail l’évolution des taux : La baisse des taux des crédits aux particuliers est encore (quasiment) d’actualité. Néanmoins, et c’est une surprise, l’un
de nos importants partenaires a augmenté son barème en juillet, de 0,10 % sur 20 ans. Cette hausse est largement compensée par la baisse de 0,20 % d’un autre établissement. Les taux sont certes baissiers, mais se tendent depuis quelques semaines. A cela, plusieurs raisons : la crise de confiance entre les banques qui reprend du terrain et la crainte d’un défaut de paiement de l’Espagne et de l’Italie.

dossier-credit.jpgSur 20 ans, le taux moyen affiché est de 3,90 %, contre 4 % en juin. Sur 25 ans, la décote est de 0,05 %, à 4,30 %. « Nous obtenons régulièrement du 3,50 % sur 20 ans pour des dossiers moyens, observe Maël Bernier, directrice de la Communication d’Empruntis.com Les banques continuent à appliquer des décotes au cas par cas ».

Les taux variables : Les taux variables sont toujours moins intéressants, les taux fixes restant à des niveaux très bas. Les prêts semi-fixes, sont néanmoins très intéressants pour les primo-accédants qui profitent d’un taux très bas sur la période de fixité et revendent souvent leur bien avant le passage au taux variable (7 ou 8 ans).

Les prévisions et recommandations du courtier Empruntis : « Les taux de crédit sont toujours historiquement bas. Mais la tension sur les marchés rend les banques méfiantes entre elles. Ce défaut de liquidité entre les banques explique les taux plus tendus que le mois précédent, voire même en hausse pour l’un de nos partenaires. Pour autant, avec 3,90 % sur 20 ans la période est très propice à l’achat immobilier », insiste Maël Bernier. « Malgré les deux raisons annoncées plus haut, la baisse du taux directeur de la BCE devrait maintenir les taux à un bas niveau en août. Mais à la rentrée ? Bien malin qui peut se vanter d’un pronostic » conclut-elle.

 Sources : Empruntis

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.