Taux immobilier : pas de hausse des taux au 1er trimestre 2013 selon le Courtier Credixia

Taux immobilier : pas de hausse des taux au 1er trimestre 2013 selon le Courtier Credixia

Le courtier Credixia nous communique ses prévisions des taux de prêt immobilier au 1er trimestre 2013 : les taux des crédits immobiliers sont historiquement bas , et cela, pour deux raisons : l’OAT se maintient à un niveau très bas et, les banques se repositionnent sur le marché du crédit pour conquérir de nouveaux clients.

Pas de hausse des taux au 1er trimestre 2013

taux-dossier-renegociation.jpgUne des principales raisons, le taux d’intérêt des marchés financiers (OAT 10 ans), utilisé comme référence pour les taux fixes des prêts immobiliers, n’a cessé de baisser au cours de l’année, jusqu’à passer sous la barre historique des 2% début décembre (1,94% le 13/12/2012). Pour rappel, l’OAT à 10 ans au mois de décembre 2011 était en moyenne à 4%, soit + de 2 points d’écart par rapport à aujourd’hui. En toute logique, les banques ont impacté cette baisse sur leurs grilles de taux. On peut obtenir aujourd’hui, sous certaines conditions, un taux fixe inférieur à 2,5% sur 15 ans ou 2,8% sur 20 ans.

Cette fin d’année se termine dans un contexte favorable pour les emprunteurs avec des taux d’intérêt particulièrement attractifs. De belles opportunités sont à saisir, d’autant que de nombreuses banques n’ont pas atteint leurs objectifs commerciaux pour l’année 2012.

Les banques cherchent à prêter, même si le crédit s’est fortement replié depuis le début de l’année (la production de crédits immobiliers a chuté de 20% sur 2012 par rapport à 2011). Elles sont en mesure de proposer des taux très compétitifs, et même d’accorder des décotes de taux de l’ordre de – 0,10 à – 0,30% sur les très bons dossiers, et profiter ainsi de ces conditions favorables pour conquérir de nouveaux clients.

C’est donc le moment d’acheter, mais pas seulement, c’est aussi le bon moment pour renégocier son prêt actuel. La plupart des crédits immobiliers souscrits ces dernières années ont tout intérêt à être renégocier. Avec des taux d’intérêts au plus bas et la possibilité d’obtenir une délégation d’assurance, c’est le moment ou jamais de s’interroger sur l’opportunité de racheter son prêt immobilier.

Selon les estimations de Credixia, il n’est pas exclu que la BCE baisse son taux de refinancement à un plancher sans précédent à 0,50% en début d’année, ce qui permettrait aux banques d’emprunter des liquidités à un taux très faible favorisant ainsi une baisse du taux d’intérêt des crédits immobiliers.

 Sources : Credixia

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.