Taux de prêt immobilier : toujours en baisse continue…

Taux de prêt immobilier : toujours en baisse continue…

Évolution des taux fixes : Une baisse générale. En effet, contrairement aux sirènes « pessimistes » qui prédisaient le mois dernier des hausses prochaines qui nous semblaient totalement improbables, les taux des crédits aux particuliers ont, comme nous n’avons cessé de le dire enregistré des baisses de l’ordre de 0,05% sur toutes les durées pour les taux « moyens ». Ainsi, un taux moyen se situe aujourd’hui avant négociation à 3,00% sur 15 ans, et le 20 ans à 3,35%. dossier-credit.jpg« Si vous ajoutez à cela la négociation du courtier, vous obtenez assez facilement pour un dossier moyen des taux inférieurs à 3% sur 15 ans et compris entre 3,10% et 3,20% sur 20 ans. » Commente Maël Bernier. Du côté des minima, les baisses sont moins générales car seules les durées inférieures ou égales à 15 ans enregistrent des diminutions, les autres durées restant stables. « Cependant, nous obtenons sur ces profils dont les banques sont friandes, des décôtes nombreuses et importantes qui peuvent faire diminuer les barèmes de 0,20% par rapport aux minima affichés. » Ajoute Maël Bernier.

Évolution Taux variables : Ils sont toujours sans intérêt réel, sauf…S’ils peuvent permettre de faire diminuer l’endettement. Cependant, il faut avoir en tête que choisir un taux variable capé aujourd’hui, c’est bénéficier d’un taux tellement bas au départ qu’il ne pourra que remonter. Cela peut néanmoins être une option intelligente pour une première acquisition qui sous-entend une durée de détention courte.

Prévisions et recommandations du courtier Empruntis : Des taux qui continuent à baisser battant de mois en mois tous les records et malgré cela un marché qui reste atone…

Cependant les candidats à l’acquisition s’ils se font rares, bénéficient plus que jamais de conditions exceptionnelles avec des banques qui rivalisent d’efforts.

« À titre d’exemple, le seul réseau qui avait tenté d’augmenter ses taux le mois dernier a dès ce mois-ci baissé radicalement tous ses barèmes afin de rentrer à nouveau dans la course. En effet, une banque qui hausse ses taux aujourd’hui ne peut pas être suivie car cela ne répond à aucune logique économique, les banques françaises empruntant sur les marchés à des taux bas records également. » Explique Maël Bernier.

« Pour les semaines qui viennent, des rumeurs circulent sur une baisse éventuelle du taux directeur de la banque centrale, les OAT restent inférieures à 2%, les conditions sont donc réunies pour que les taux restent à ces niveaux très bas ; les barèmes reçus récemment confirmant d’ailleurs totalement cela. » Ajoute-t-elle.

Sources : Empruntis

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.