Taux de pret immobilier : records historiques battus !

Taux de pret immobilier : records historiques battus !

Ça y est, cette fois-ci, c’est la bonne, les taux moyens qui ont atteint historiquement le plus bas niveau en 2010 et qui ont établi un record ont été battus. Jamais les conditions d’emprunt n’ont été aussi bonnes, pourtant le marché du crédit est en chute libre. Le courtier Empruntis nous explique les évolutions des taux et tente des prévisions pour 2013.

Taux fixes : Les taux des crédits aux particuliers ont enregistré de nouvelles baisses dans le courant du mois de novembre. La quasi-totalité des partenaires bancaires d’Empruntis ont à nouveau fait évoluer leurs barèmes, offrant ainsi aux particuliers des taux toujours plus attractifs.

taux-fixes-pret-immobilier.jpgAinsi, toutes les durées sont en baisse de -0,10% à l’exception du 15 ans qui ne perd que 0,05% mais affiche tout de même un historique 3,30%. « Ce taux moyen à 3,30% sur 15 ans est en dessous des records historiques d’octobre 2010 qui sont désormais battus, et quand on sait qu’on obtient actuellement très facilement des décotes, on peut parler aujourd’hui d’une période mémorable car l’argent n’a jamais coûté aussi peu cher depuis la seconde guerre mondiale ! » Explique Maël Bernier, directrice de la communication d’Empruntis.com. « Qui plus est, entre les taux moyens facialement affichés dans nos barèmes et la réalité des taux accordés aux emprunteurs par nos partenaires, il faut couramment et facilement enlever 0,30% pour un dossier moyen ce qui nous met la réalité des taux moyens proches des 3% sur 15 ans et légèrement inférieurs à 3,50% sur 20 ans. » Ajoute-t-elle.

Taux variables : Les taux variables suivent le même mouvement que les taux fixes avec des baisses de taux de l’ordre de 0,05%, mais sans intérêt car l’écart entres les solutions fixes et variables ne cesse en réalité de se réduire.

dossier-credit.jpgLes prévisions de l’évolution des taux selon Empruntis : Comme nous l’anticipions le mois précédent, les taux des crédits aux particuliers ont continué à baisser et les records historiques notés il y a deux ans, sont maintenant clairement dépassés. Pourtant, le marché reste totalement atone et le nombre de transactions est en baisse pour 2012. Dans ce contexte, nous ne voyons pas pourquoi les taux des crédits repartiraient à la hausse, en tous cas et de façon certaine pas avant la fin de l’année. « Pour l’année 2013, les perspectives sont encore incertaines car si la confirmation de la perte de notre triple A par Moody’s il y a quelques semaines n’a eu aucune influence sur nos taux d’emprunt, qu’en serait-il si nous étions déclassés en AA- versus AA+ aujourd’hui (hypothèse envisageable et envisagée nous plaçant au même niveau que l’Italie) ? Dans ce contexte, et étant donné les tensions grandissantes au Proche et Moyen Orient, il est très difficile de donner un pronostic très fiable sans consulter une boule de cristal… »Explique Maël Bernier. Nos conseils : si vous hésitez à vous lancer, foncez, vous ne pourrez pas bénéficier de conditions plus favorables du côté des banques. Pour ceux qui disposent d’un crédit à un taux supérieur à 4,50% : renégociez sans plus attendre !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.