Poursuite du rachat de crédit sur tendance de baisse des taux de prêt immobilier

Poursuite du rachat de crédit sur tendance de baisse des taux de prêt immobilier

Le courtier AB Courtage nous présente son analyse des taux de crédit immobilier ainsi que ses prévisions pour les prochains mois : la course au rachat de crédit du mois de mai se poursuit sur fond de nouvelle baisse des taux. Les futurs emprunteurs viennent ainsi de gagner de -0,05% à -0,10% sur les barèmes du mois de mai. En juin, les taux fixes moyens tombent ainsi à 2,70% sur 15 ans et à 2.85 % sur 20 ans. Mais ces taux sont négociables selon la qualité du dossier présenté par le particulier emprunteur. Ainsi, les meilleurs d’entre eux peuvent obtenir jusqu’à 2,25 % sur 15 ans et 2,70 % sur 20 ans…

renegociation-credit.jpgComme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la Banque de France vient d’annoncer une hausse de la demande du crédit immobilier. Il semble que les baisses conjuguées de ces derniers mois aient enfin rassuré les Français, jusqu’ici frileux à l’idée de souscrire un crédit en plein marasme économique.

Pourtant, le contexte n’a guère changé. La croissance peine toujours à décoller et les critères d’octroi des banques n’ont pas évolué depuis plusieurs mois. Il semble donc que les seuls taux au plancher (et une conjoncture économique certes morose, mais stable) puissent expliquer ce regain d’intérêt des ménages pour le crédit immobilier.

Les emprunteurs ont pris conscience qu’il leur sera difficile à l’avenir de retrouver des conditions aussi favorables à l’emprunt. Aujourd’hui en effet, les prix de l’immobilier sont enfin réellement négociables. Surtout, le coût d’un prêt immobilier n’a jamais été aussi avantageux. La nouvelle baisse du principal taux directeur de la BCE à 0,15% ne peut qu’inciter les banques à profiter pleinement de la saison du crédit qui vient seulement de débuter pour faire une bonne moisson de clients emprunteurs. Ces derniers bénéficient aujourd’hui des taux les plus bas jamais enregistrés et pourraient même voir ces taux planchers s’effriter davantage sous l’effet de nouvelles micro baisses.

Chez AB Courtage, ces baisses portent aujourd’hui le taux moyen sur 15 ans à 2,70%, sur 20 ans à 2.85 %, battant les précédents records de chutes de taux enregistrées en 2013, année de référence historique. Sur 15 ans, la fourchette basse du taux s’effondre à 2,25% pour un prêt en deux lignes et grimpe à 2,90% pour les dossiers moins bons. Tandis que sur 20 ans, le taux le moins cher se négocie à 2,70% pour un prêt en deux lignes, et le plus haut à 3,20 %. Même sur une durée de 25 ans, les banquiers, autrefois frileux, proposent désormais des taux inférieurs à 3% pour les meilleurs dossiers, ceux d’emprunteurs âgés de moins de 36 ans présentant un apport de 20%. Le taux moyen, lui, reste toujours attractif à 3,40%.

De quoi pousser les derniers retardataires déjà détenteurs d’un crédit, depuis au moins 2012, à faire racheter leur prêt chez un courtier. Et décider les candidats au crédit encore indécis. Il ne reste que quelques mois de ce régime spécial « détox » des taux. Avant leur remontée inéluctable.

 Sources : AB Courtage

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.