La Renégociation du prêt immobilier : les conseils d’Empruntis

La Renégociation du prêt immobilier : les conseils d’Empruntis

La renégociation consiste à contracter un nouvel emprunt à un taux plus avantageux pour rembourser celui en cours. En effet, renégocier aujourd’hui son prêt contracté à un taux élevé, il y a plusieurs années, peut s’avérer très intéressant. Pourtant, la renégociation ne convient pas à tous les cas de figure.

renegociation-credit.jpgAinsi, ne l’envisagez pas pour un prêt qui est sur le point d’être remboursé. Suivant le principe du prêt amortissable, vous êtes alors en train de rembourser le capital et non plus les intérêts, remboursés en grande partie durant les premières années. Aucun avantage donc, de négocier les intérêts pour la simple et bonne raison qu’ils sont déjà payés presque en totalité.

Par ailleurs, la différence de taux entre le nouveau taux proposé et celui de votre crédit initial doit être au moins égale à un demi-point afin que le gain réalisé contrebalance les frais dont vous devrez vous acquitter : indemnités de remboursement anticipé, nouvelle prise de garantie…

Le plus simple pour évaluer la rentabilité de l’opération est encore de consulter le tableau d’amortissement de votre prêt en cours (n’hésitez pas à le demander à votre banquier) : si la part des intérêts est de loin la plus importante (par rapport au capital), mieux vaut alors renégocier.

Attention : Sachez que, d’un point de vue de pure rentabilité, la renégociation offre peu d’attrait à votre banquier. En effet, elle est synonyme de perte financière pour son établissement et il vaut mieux être un « bon » client pour obtenir un nouveau prêt.
En cas de refus, faites jouer la concurrence. Si une autre banque accepte de vous consentir un prêt, informez-en alors votre banquier. La perspective de devoir prochainement clôturer votre compte (et éventuellement celui de votre conjoint) pourra peut-être l’amener à revoir sa décision, mais dans la plupart des cas, vous devrez changer de banque.

Le conseil d’Empruntis :
Avant de contracter un nouveau prêt, n’oubliez pas que votre taux d’endettement ne doit pas dépasser 1/3 de vos revenus nets mensuels.

 Source : Empruntis

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.