Prêt immobilier : taux d’intérêt record à 3,07%

Prêt immobilier : taux d’intérêt record à 3,07%

Le marché du crédit immobilier français continue de surfer sur une tendance de repli pour le 1er trimestre 2013 mais à un rythme moins soutenu : – 18,8% de production de prêts sur un an.

Tendance qui semble toutefois s’atténuer avec un montant des crédits accordés en recul de 8,7% d’un trimestre à l’autre, recul nettement moindre que ces derniers mois.

Le nombre de prêts est, lui, reparti à la hausse ; tendance conjuguée à l’augmentation de

Paradoxalement, les taux d’emprunt restent éternellement bas, voire diminuent encore. Ainsi, en mars dernier a-t-on pu observer le taux le plus bas de l’histoire à 3,07% ; tendance qui pourrait se poursuivre.
Le marché immobilier vit une période de profonde transformation avec d’un côté, le neuf qui a fait les frais de la refonte du PTZ+ (fin de l’accès à la primo-accession en zones éloignées des métropoles : environ 50% du marché qui s’envole) et de la nouvelle réglementation environnementale RT2012 (forte déstabilisation des PME).

En conséquence, un début d’année 2013 marqué par une chute brutale des plus jeunes clientèles : 52,5 % en 2012 à 45,3 %, et une production de crédit sur le marché du neuf qui baisse de 32,6 % entre janvier et mars, et de 11,5 % sur un an.

À contrario, l’ancien a connu une évolution plus positive : après un recul de 35,5 % de la production l’an passé, cette dernière a enregistré une hausse de 7 % au premier trimestre. Une remontée en puissance liée d’une part aux taux de crédit incroyablement bas, qui favorisent l’utilisation maximum de la capacité d’endettement et d’autre part, le blocage du marché de l’ancien, qui rend plus difficile la revente d’un bien pour en acheter un autre et incite ainsi à recourir à l’emprunt.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.