Prêt immmobilier : pas de hausse des taux dans les prochains mois selon Credixia

Prêt immmobilier : pas de hausse des taux dans les prochains mois selon Credixia

Le courtier Credixia nous présente son analyse sur l’évolution des taux de prêt immobilier : Pourquoi les taux des crédits immobiliers ne vont pas augmenter au cours des prochains mois ? Il est difficile de prévoir l’évolution des taux mais il est néanmoins probable que les taux maintiennent leur niveau très bas, voir baissent à l’occasion du Salon de l’Immobilier qui se tient au mois d’Avril (du 10 au 14 avril 2013 à la porte de Versailles), période traditionnellement favorable à l’activité immobilière.

Credixia ne prévoit pas de hausse des taux au 2e trimestre 2013

dossier-credit.jpgUne des principales raisons, le taux d’intérêt des marchés financiers (OAT 10 ans), utilisé comme référence pour les taux fixes des prêts immobiliers, reste stable et oscille entre 2,11 et 2,15%.

Au vue du faible niveau d’inflation, la Banque Centrale Européenne (BCE) devrait maintenir son taux directeur à 0,75%, voir le baisser à un plancher sans précédent de 0,50%.

Par ailleurs, la rentrée immobilière du mois d’avril est souvent associée à une augmentation de l’activité. C’est en effet une période propice aux transactions, et les banques en profitent pour baisser leurs grilles de taux afin de capter une nouvelle clientèle.

Dans ce contexte, il n’y a aucune raison de prévoir une hausse des taux dans les prochains mois, sous réserve d’évènements extérieurs en France et en Europe.

Profitez des taux bas pour renégocier les conditions de votre prêt immobilier et d’assurance

taux-dossier-renegociation.jpgRenégocier son crédit immobilier auprès de sa banque d’origine est compliqué. En effet, celle-ci n’accepte que rarement de racheter un crédit à un moindre coût puisque cela représente une perte pour elle. Elle préférera alors vous laisser renégocier votre crédit auprès d’une banque concurrente. Préférez le courtier pour négocier les meilleures conditions. […]

Accentuez votre négociation sur l’assurance emprunteur, poste qui représente environ 10% du coût total d’un crédit. La banque n’a plus le droit d’imposer à son client le contrat d’assurance collective qu’elle commercialise à condition que le contrat proposé en délégation dispose des mêmes garanties que le contrat groupe (Loi Lagarde). […]

Les taux sur 15 et 20 ans, principaux indicateurs des conditions de prêts proposées sur le marché s’établissent respectivement à 2,75 et 3,10 %. La période est donc plus que jamais favorable pour renégocier. Toutefois sur le marché de l’immobilier la conjoncture économique est incertaine, alors n’attendez plus pour emprunter.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.