Dégradation de la note AAA Française : faut-il courir emprunter ?

Dégradation de la note AAA Française : faut-il courir emprunter ?

Depuis lundi suite à la dégradation par l’agence Moody’s de la note française AAA à AA1, les emprunteurs devraient-ils courir emprunter sous peine de voir les taux de prêt immobilier remonter ? Selon Maël Bernier Directrice de la communication du courtier Empruntis, comme les taux fixes sont indexés sur les obligations d’état (OAT), ils suivent mécaniquement l’évolution des OAT, pourtant les conditions d’emprunt de la France ne devraient pas changer dans l’immédiat. C’est en substance ce que dit François Langlet interrogé par Pujadas, hier dans le journal de 20h de France 2. Les marchés ont anticipé cette dégradation et comme les titres AAA restants ne pas sont légions, les investisseurs ne devraient pas se débarrasser des titres de si tôt. En revanche, Moody’s devrait aussi dégrader les notes des banques françaises, forçant celle-ci à emprunter plus cher et mécaniquement elles prêteraient plus cher. dossier-credit.jpgEn moins d’une journée, les taux OAT français sur 10 ans sont passés de 2.06 à 2.10%. À court terme, les taux de prêt immobilier devraient rester stables. Comme nous l’avions vu, à la suite de la perte du AAA chez Standard & Poor (janvier), les taux immobiliers n’ont pas augmenté,ils ont plutôt baissé depuis le début de l’année.

L’autre argument massue sur la stabilité des taux actuels réside dans le fait que les banques n’ont pas atteint leurs objectifs et qu’elles sont toujours en phase de collecte de clientèle, la concurrence se jouant au niveau des taux. Les banques peuvent être tentées de répercuter les coûts sur les frais bancaires selon UFC-Que choisir.

La vigilance doit être de mise tout en sachant qu’un projet immobilier prend du temps et qu’entre la première visite du bien et la demande de crédit, il peut s’écouler au minimum trois mois. Et d’ici trois mois, personne n’est capable prédire.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.