Plus de 200 000 souscripteurs au PTZ plus : déjà un succès ?

Plus de 200 000 souscripteurs au PTZ plus : déjà un succès ?

En s’appuyant sur des données internes, le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement estime que dispositif du PTZ Plus, version améliorée du prêt à taux zéro, « répond aux objectifs que le gouvernement s’était fixés ». Ce point d’étape intervient alors que le prêt PTZ+, disponible depuis le 1er janvier 2011, vient d’enregistrer son 200 000e souscripteur, et en gardant en tête l’objectif du gouvernement de 380 000 primo-accédant d’ici fin 2011.

L’objectif principal du PTZ+ est de soutenir l’accès à la propriété dans certaines zones définies. Il y a eut une relative amélioration : près de 40% des PTZ+ accordés l’ont été en zone A et B1 (Paris, Haut-de-Seine…), contre 34% en 2010 avec l’ancien PTZ.

Il était attendu que le nouveau dispositif soutienne les ménages les plus modestes. Les résultats sont ici mitigés : s’ils bénéficient de 37,2% du crédit immobilier accordé par le PTZ +, ils ne représentent que 19,7% de l’ensemble des bénéficiaires. Pour rappel, le PTZ + est accordé sans condition de ressources, c’est pourquoi 36,3% des bénéficiaires sont des ménages aux plus hauts revenus, mais qui captent 12,2% de l’aide globale.
Le PTZ + a vocation à stimuler l’accession à des logements performants sur le plan énergétique, dans le neuf comme dans l’ancien. Il y a effectivement une progression de la part des bâtiments basse consommation (BBC) dans le total des PTZ+ accordés pour des logements neufs, passée de 10% en 2010 (ancien dispositif) à 18% pour le 1er semestre 2011. Cette part atteint environ 50% en zone A. À noter que 80% des prêts accordés dans le cadre du PTZ + se font dans l’ancien.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.