Ralentissement de la hausse des taux de prêt immobilier : accalmie avant la tempête ?

Ralentissement de la hausse des taux de prêt immobilier : accalmie avant la tempête ?

Même si les courtiers s’empressent de rassurer les acquéreurs que la hausse des taux se ralentit il n’en demeure qu’au mois de mai le courtier Empruntis observe des « hausses générales comprises entre +0,05% et +0,25% selon les durées et les régions.» La région du Sud-Ouest reste championne en terme de taux bas avec « avec 4,05% sur 15 ans (+0,10%/0,15% par rapport au mois précédent) et le sud-ouest avec 4,25% sur 20 ans (+0,10%)

Le courtier AB Courtage remarque que la hausse « progresse désormais à pas de fourmi». Même son de cloche du côté du courtier Empruntis qui remarque que « La hausse sur les moyennes nationales est moins marquée ce mois-ci que le mois précédent […] que les écarts entre les régions se creusent à nouveau, avec 0,15% entre la région la moins chère et la plus chère sur la durée phare : le 20 ans

Voici les taux moyens sur 15 ans : 4.05% et sur 20 ans : 4.30%.

Les courtiers notent que les banquiers sont dans un processus de reconstitution de leurs marges, processus qui restent encore mesuré toutefois. Attention, ces taux moyens peuvent basculer à 4.10% ou 4.15% en fin juin auxquels il faut ajouter presque 1 point pour l’assurance emprunteur et la garantie. La course au prêt immobilier est lancée.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.