Prêt immobilier : durcissement des conditions d’emprunt immobilier en fin d’année ?

Prêt immobilier : durcissement des conditions d’emprunt immobilier en fin d’année ?

À nouveau le tour de vis se fait sentir au niveau des prêts immobiliers à l’instar de ce qui a été observé pendant la crise financière de 2008. Les banques sont donc réticentes à accorder des crédits immobiliers. Selon les courtiers, au moins 10% des banques ont durci les conditions d’emprunt. Seuls les très bons dossiers franchissent actuellement les barrages. Les profils avec un endettement supérieur à 33% ont du souci à se faire. Les dossiers endettés à 38 ou 39% sont recalés systématiquement. En ce qui concerne les prêts sur les longues durées (30 ans), le robinet se ferme aussi. Les banques justifient ces mesures par le fait qu’elles doivent respecter les nouvelles normes de crédit.

Un son de cloche différent vient néanmoins contredire tout ceci. Le courtier Cyberprêt assure qu’aucun de ses 50 partenaires bancaires n’a arrêté de prêter sur 30 ans. Malgré un renchérissement du crédit, Cyberpet déclare que les conditions d’emprunt restent favorables en cette fin d’année. Le courtier prévoit qu’en 2012, les critères sur l’apport personnel ou les prêts à longue durée seront revus à la hausse. Pour l’heure, selon le même courtier, on peut emprunter jusqu’à 35% d’endettement.

De notre côté, nous observons en effet un certain ralentissement dans le traitement d’un dossier de prêt qu’un de nos collaborateurs a entamé récemment. Cette personne a eu des difficultés à faire aboutir son prêt pour deux raisons principales : l’arrêt du PTZ plus dans l’ancien ainsi que la période de fête. Ces deux critères ont conduit à l’engorgement des banques par un plus grand afflux de dossiers, ce qui a augmenté les délais de traitement.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.