Prêt immobilier : des taux en hausse freinés par le PTZ Plus

Prêt immobilier : des taux en hausse freinés par le PTZ Plus

Les semaines se suivent et se ressemblent pour les taux de prêt immobilier. La hausse est continue et ne semble pas vouloir s’arrêter même quand le temps fort de l’habitat est là comme l’explique Maël Bernier, Directrice de la communication d’Empruntis.com : « Nous renouvelons nos prévisions de hausse de taux progressive, la preuve en est, malgré le premier temps fort habitat du printemps et des OAT très légèrement en baisse depuis quelques jours, les taux des banques continuent à progresser. »

La Banque Centrale Européenne a prévu d’augmenter les taux directeurs en avril au bout de 23 mois de statu quo consécutifs. Les taux de prêts immobiliers risquent de suivre la même tendance. Voici donc les taux du marché pour le mois de mars qui sont de l’ordre de :

 En moyenne sur 15 ans : 3.90% (+0,10% par rapport au mois dernier).

 En moyenne sur 20 ans : 4.10% (+0,10% par rapport au mois dernier). (sources : Empruntis)

Les taux en constance hausse n’inquiètent pas pour autant le courtier Meilleurtaux, selon Christian Camus directeur général de Meilleurtaux.com «~la hausse des taux n’a pour l’instant qu’une faible incidence sur la mensualité et la capacité d’emprunt. Sur 20 ans, pour un crédit moyen de 165 000 euros, cela représente un surcoût mensuel de 35 euros.~» Quid de la renégociation de crédit immobilier ?

taux-dossier-renegociation.jpgPour Meilleurtaux, il est encore temps de renégocier son prêt immobilier. En effet, « les taux demeurent à un niveau bas comparé à ces cinq dernières années (5,15 % sur 20 ans en octobre 2008). C’est d’ailleurs pourquoi les emprunteurs ayant souscrit un crédit entre fin 2007 et début 2009 ont encore intérêt à renégocier leur crédit« . N’hésitez pas à vérifier si vous êtes dans cette situation. Une renégociation peut vous apporter une économie substantielle sur votre prêt immobilier.

Pour les primo accédents, le PTZ Plus compense voire annule la hausse actuelle des taux d’intérêt, selon Meilleurtaux.com. Enfin, la délégation d’assurance permet aussi d’économiser sur le coût final de son crédit. « L’assurance de prêt|Assurance de prêt représente 5 à 16 % du coût total du crédit, avec des taux allant de 0,10 % à plus de 0,40 % selon les profils. Elle peut donc être un moyen de faire baisser le taux effectif global, tout en bénéficiant de très bonnes garanties », explique Christian Camus.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.